Federer dit « oui » au Masters 1000 de Paris

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Deux grandes nouvelles pour ce milieu de semaine dans l’univers du tennis. En effet, on vient d’apprendre que Federer a enfin dit oui à Paris, et que Djokovic quant à lui continue de monter dans la confiance. Deux sportifs qui agitent les cotes sur les sites comme NetBet et que nous vous conseillons cependant de bien suivre si vous comptez miser judicieusement en ligne.

Roger Federer a fini par dire oui à Paris

On a retrouvé le Suisse Roger Federer particulièrement en forme lors de son entraînement au Masters 1000 de Paris le 30 octobre 2018… Le suspense autour de cette décision aura cependant quand même duré 48 heures…Mais Roger Federer a fini par dire oui au Masters 1000 de Paris, ce qui signe ici une toute première fois depuis trois ans, que le Suisse aux vingt couronnes en Grand Chelem va en fin de compte jouer dans notre capitale française.

On ne sait pas vraiment si c’est son neuvième sacre à Bâle de dimanche qui l’a poussé à vouloir tenter l’aventure, mais ce qu’on sait par contre…c’est que sa présence était la question qui agitait depuis quelque temps déjà les organisateurs, les supporters, les fans, les spectateurs et enfin les journalistes. Tout le monde se demandait en effet si Federer allait enfin faire le déplacement pour le tournoi parisien. Alors que certains pariaient sur l’option qu’il allait le zapper une fois de plus, d’autres, plus optimistes, misaient sur sa présence. Et grand bien leur en a pris puisque la réponse est tombée hier, mardi 30 octobre 2018 vers 16h00. On apprend alors de la bouche même du principal intéressé qu’il participera bien au tournoi.

On ne compte plus le nombre de personnes qui, après deux jours à guetter ses moindres faits et gestes, de son arrivée à Paris à son premier entraînement à Bercy, débuté peu après 14h30, surveillaient sa cote sur Winamax et se retrouvent à présent confiants et surtout agréablement surpris d’entendre leur idole s’expliquer sur la situation : « Je sens que c’est mieux pour moi de jouer des matches plutôt que de rester à l’entraînement, tant que je n’ai pas le sentiment de prendre des risques au niveau physique en vue de Londres qui accueille le Masters de fin d’année, du 11 au 18 novembre, réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, ou pour la suite de ma carrière ? ».

Lors de cette conférence de presse qui s’est déroulée à la sortie d’une quarantaine de minutes d’entraînement et deux jours après son neuvième sacre à Bâle, dans sa ville natale, il ajoutera : « J’ai le sentiment d’avoir bien récupéré de la semaine dernière. Aujourd’hui, mardi, je me sens bien. ».

Federer rencontre Milos Raonic

Alors qu’il est exempté de premier tour, le N.3 mondial affrontera aujourd’hui, mercredi 31 octobre 2018, le redoutable serveur canadien Milos Raonic classé quant à lui 21e. Il aura fort à faire en bataillant contre celui qui a été le tombeur au bout d’un match de près de trois heures (6-7 (4/7), 7-6 (7/5), 7-6 (7/5)) de Jo-Wilfried Tsonga. Un Tsonga qui aura cependant montré d’assez belles choses, alors qu’il courait après son meilleur niveau après de longs mois, loin du circuit à cause de sa blessure au genou gauche.

Federer, âgé de 37 ans a subi une seconde partie de saison plutôt fade par rapport à ses standards. Une raison qui le pousse donc à rester très prudent sur ses chances de soulever dimanche prochain un historique centième trophée. Un retour à la capitale qui lui rappellera certainement cette unique fois où il s’est imposé fois dans la salle parisienne…c’était alors en 2011. Le Suisse, qualifiant son tirage de « difficile », estimera à cette occasion : « C’est très compliqué de gagner cinq matches d’affilée, en cinq jours, dans un tournoi de ce calibre-là, d’autant plus avec le retour de Nadal et Djokovic tellement en forme. ».

Mais que ce soit la 100e victoire ou pas, et après une édition 2017 plutôt décimée avec le forfait de Federer et Djokovic, ou encore l’abandon de Nadal avant son quart de finale, les organisateurs et le directeur de l’épreuve, Guy Forget en tête, poussent cependant un énorme soupir de soulagement de le voir arriver au Masters 1000.

Et Djokovic dans tout ça ?

Il ne faut surtout pas l’oublier dans l’équation, ce dernier participant au tournoi et se montrant toujours aussi impérial. Pour preuve, ce dernier n’aura quant à lui pas laissé s’installer très longtemps le suspense pour son entrée en lice dans ce tournoi, à l’instar de Federer qui laissait planer le doute.

Alors qu’il avait été légèrement accroché au premier set face au Portugais Joao Sousa, le Serbe s’est ensuite lancé dans un duel avec Rafael Nadal cette semaine. Une occasion pour lui de tenter de lui ravir le trône mondial. Il s’est finalement bien repris pour s’imposer en deux sets 7-5, 6-1. Mais, même s’il a semblé un peu nerveux au premier set, Djokovic a assuré cependant ne pas l’avoir été « plus que d’habitude en tout cas. ». Il confiera même : « Quand on joue ce genre de match, il faut amener de l’intensité, un peu de tension, mais rien d’inhabituel. ».

De biens sages propos qui tombent juste avant d’affronter en 8e de finale le Bosniaque Damir Dzumhur, tombeur du Grec Tsitsipas. Une rencontre que nous vous conseillons de suivre de près si vous misez en ligne sur des sites de bookmakers comme PMU Sport.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !