Le PSG en quarts de la Coupe de la Ligue

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !

On ne peut pas dire que ce soit aujourd’hui une grande surprise que de voir le résultat de cette dernière rencontre du PSG, un club qui dévore tout sur son passage dans la compétition et qui vient donc de franchir encore un cap en Coupe de la Ligue au travers d’un match qui résonne comme une routine pour le club qui a su se montrer encore une fois sans scrupules, face à Orléans cette fois-ci.

Minimum syndical pour le PSG

Edinson Cavani taclé par le défenseur d’Orléans Gauthier Pinaud en Coupe de la Ligue, le 18 décembre 2018 à Orléans, aura été une action intéressante, mais qui ne résumera en rien l’intensité de la rencontre, mais aussi la plutôt facilité qu’a éprouvé le PSG pour remporter son duel du soir.

Le PSG aura en effet fait preuve du strict minimum hier soir. Quintuple tenant du titre, le club parisien s’est en effet juste contenté d’un but d’écart (2-1) pour se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Ce qui ne l’empêchera pas cependant d’avoir tremblé sur la pelouse d’Orléans, un club qui est quand même classé 11e de Ligue 2 et qui lui a donné du fil à retordre ce mardi 18 décembre en huitièmes.

Il faut bien avouer en effet que l’espace d’un instant, les supporters orléanais qui étaient situés derrière les buts du stade de la Source, ont dû oublier la pluie battante et le vent froid qui fouettaient leurs visages. Ils resteront le regard figé au bout des crampons de Joseph Lopy qui prendra sa chance de loin à la 70e minute de la rencontre. Et grand bien lui en prendra puisqu’il parviendra à tromper le grand Gianluigi Buffon, champion du monde 2006, et à ainsi égaliser face au Paris SG et son parterre de stars hors de prix.

Un match à forts rebonds

Mais ce sera sans compter sur la stratégie payante de Thomas Tuchel, l’entraîneur parisien, qui fera ensuite entrer le petit Moussa Diaby qui s’est alors immédiatement montré décisif en redonnant l’avantage à ce club qui est en train de le former. Diaby parviendra en effet à la 80e, à tirer entre les jambes de Thomas Renault après un joli slalom, faisant suite à une autre belle action de Edinson Cavani qui avait inscrit un joli lob à la réception d’une louche somptueuse d’Angel Di Maria à la 41e. Une action qui enchaînera cependant une fausse note puisque l’Argentin devra sortir blessé à la cheville à l’heure de jeu.

Et que dire de ces dernières minutes du match qui ont été à fort suspense pour les supporters comme pour ceux qui misaient au fil des variations des cotes en direct sur des sites comme PMU Sport ? Un assaut du club d’Orléans qui se déchaînera principalement dans la surface parisienne, obligeant Paris à ne pas craquer et à poursuivre son incroyable série de victoires en Coupes nationales.

Il faut dire que sa dernière défaite remonte quand même au 22 janvier 2014, alors que le PSG rencontrait Montpellier (1-2) en 16eme de finale de la Coupe de France. L’entraîneur allemand Thomas Tuchel avait pourtant prévenu : « Notre défi est d’avoir de l’intensité et du sérieux dans ce match. ». Un combat engagé même s’il semblait bien moins excitant pour les joueurs que celui contre l’Étoile rouge Belgrade (4-1) une semaine plus tôt, marquant une lutte décisive pour continuer en Ligue des champions. Une affiche bien moins motivante également que la double confrontation contre Manchester United, en février et mars pour les huitièmes de la compétition européenne.

Un PSG pas si intense sur le terrain hier soir

Il faut dire que le duel s’est déroulé sur une pelouse plutôt dégradée et surtout sous une pluie de plus en plus drue. Des conditions climatiques pas vraiment adéquates à un duel sur le gazon et qui ont peut-être influencé le PSG à ne pas tout à fait répondre à l’exigence d’intensité demandée lors de cette rencontre. Il faut dire que le club avait conscience de tomber cette fois face à une formation qui n’a jamais connu la Ligue 1 et qui ne compte en fait à son palmarès qu’un titre de champion du National (2013-14).

Mais cela n’empêchera pas Tuchel à rester dans une optique de winner en expliquant qu’il avait aussi informé son équipe qu’il était « super important qu’on continue à gagner. ». Et son équipe l’a écouté puisque Paris a remporté ce duel hier soir.

Si vous souhaitez continuer à parier en ligne sur des sites comme Winamax sur cette équipe parisienne qui dévore tout sur son passage, sachez qu’il lui reste encore un match, samedi au Parc des Princes en championnat contre Nantes, pour bien terminer l’année 2018 et surtout profiter de la trêve avant le retour sur le gazon en 2019. Vous avez donc encore une chance de parier sur le PSG avant la fin de l’année…une valeur sûre qui vous permet de ne pas prendre trop de risques en misant de l’argent sur l’équipe…

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !