Boston prend sa revanche en battant Cleveland

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Alors qu’ils avaient été battus lors de l’ouverture de la saison, Boston a pris sa revanche mercredi 3 janvier en dominant l’équipe Cleveland 102-88 dans le choc de la Conférence Est pour le Championnat de basket de la NBA. Une rencontre pendant laquelle le joueur Isaiah Thomas a reçu une véritable ovation de la part de son ancien public.

Les leaders de l’Est en forme

Les leaders de l’Est ont effectivement porté leur bilan à 31 victoires pour 10 défaites, particulièrement grâce aux 20 points marqués par Terry Rozier. Mais il n’a pas été le seul héros du match, partageant ses performances avec Jayson Tatum et Marcus Smart qui ont chacun marqué 15 points. Sans oublier Jaylen Brown qui a également contribué au carnage à hauteur de 14 points.

Du côté de Cleveland, la star du moment LeBron James a reconnu que la défense de Boston était vraiment très bonne. Finissant meilleur marqueur avec 19 petits points, soit son plus mauvais total cette saison, il avouera également tout en tentant de se rassurer : « Ils avaient un plan et l’ont bien exécuté. Nous, on n’a pas très bien joué ces derniers temps et on essaie de mieux faire. Mais ça va aller ».

Isaiah Thomas l’ex-star de Boston

Après avoir fait ses grands débuts avec Cleveland mardi, l’ex-star de Boston Isaiah Thomas qui avait alors été échangé avec Kyrie Irving à l’intersaison n’a pas joué ce match, revenant doucement à la compétition après une blessure à une hanche, mais a cependant reçu les acclamations de ses anciens fans.
« Boston est vraiment dans mon cœur et ce sera toujours un peu comme à la maison ici pour moi. ».

Toronto confirme

Mais s’il existe un club qui sort également gagnant de ce match, et plus particulièrement grâce à la défaite des Cleveland Cavaliers chez les Boston Celtics, c’est bien Toronto. Cette victoire de Boston fait les affaires des Raptors qui possèdent désormais une petite marge d’avance sur le Cavs à la deuxième place de la Conférence Est.

Et c’est DeMar DeRozan qui a confirmé le statut sur le parquet des Chicago Bulls, où il a littéralement brillé avec 35 pts, bien aidé dans sa mission par Delon Wright qui s’est montré également vraiment performant dans son rôle de meneur remplaçant avec ses 25 pts à 10/15.
Les Bulls quant à eux viennent d’enchaîner trois défaites et ce n’est pas Mirotic et ses 20 points qui aideront l’équipe à se relever. Après avoir remporté 10 matches sur 12 à l’occasion du retour à la compétition de l’Espagnol, les Bulls commencent quand même à battre de l’aile.

Gary Harris a brillé

Meilleur marqueur de l’équipe des Denver Nuggets qui sont venus assez facilement à bout des Phoenix Suns (134-111), Gary Harris a effectivement brillé par son adresse au tir. L’arrière effectuera alors 36 points à 14/17 (82%), égalant ainsi son propre record de points inscrits cette saison. Mais il bat également son record en carrière, ayant également passé 36 points contre Boston le 13 décembre 2017 ; alors qu’à ses côtés on retrouve un Nikola Jokic qui a frôlé le triple-double (14 pts, 9 rbds, 8 pds).

Et les Spurs dans tout ça ?

Et bien ils ont été plutôt décimés en s’inclinant à Philadelphie, étant privés de plusieurs cadres dont Kawhi Leonard et Tony Parker. Enchaînant deux matches en autant de jours, les San Antonio Spurs ont été dominés chez les Philadelphia Sixers jeudi 4 janvier pour un score de (112-106). Les stars du match ? On les retrouve évidement du côté des Sixers avec un Joel Embiid et un Ben Simmons ayant marqués tous les deux 26 pts et faisant donc office ce soir de match, de principaux artisans du succès de leur équipe.

Gregg Popovich, le coach des San Antonio Spurs, semblait plutôt embarrassé de voir un enchaînement de deux matches en autant de soirées pour son équipe. Chaque année il n’hésite pas alors à prendre des risques et à priver son équipe de plusieurs éléments majeurs, quitte à risquer une amende infligée par la NBA, dans l’optique de finir la saison en bonne forme physique. Mais il payera cher alors sa stratégie après la défaite concédée à Philadelphie jeudi soir (112-106). Un match pour lequel Gregg Popovich risque fort de regretter longtemps d’avoir mis au repos Manu Ginobili, Danny Green et Rudy Gay. Une équipe dépourvue également de ses cadres que sont Kawhi Leonard et Tony Parker, ne pouvant toujours pas enchaîner, tous les deux, les matches depuis leur retour de blessure.

Vainqueur de ses trois derniers matches, Philadelphie profite de cette série et surtout de cette dernière victoire pour se replacer dans la course aux play-offs.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !