Celtics ont assuré au Championnat de la NBA

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Les Philadelphia 76ers sortent les griffes

Les Philadelphia 76ers ont effectivement remporté une bien belle victoire chez les Houston Rockets avec un score final de (115-107). Alors qu’ils sont toujours privés de Chris Paul, les Houston Rockets ont dû s’incliner face à une équipe des Philadelphia 76ers qui a su prouver qu’elle savait gagner loin du Wells Fargo Center. Et c’est certainement à un duo explosif composé de Joel Embiid et Ben Simmons, quasiment intenable et pertinent, que le club doit sa victoire. Côté Houston, on a retrouvé un James Harden plutôt maladroit malgré 29 points. Il a en effet perdu trop de ballons pour permettre à son équipe de lutter et de remporter la victoire.

Kristaps Porzingis, l’homme des New York Knicks

Le joueur Kristaps Porzingis ne s’arrête plus et a permis en grande partie à son équipe des New York Knicks de remporter leur troisième victoire consécutive (116-110) face aux Denver Nuggets. Il s’agit ici d’une première depuis décembre dernier. En effet, le club doit cette victoire majoritairement grâce à leur intérieur Kristaps Porzingis qui a été l’auteur d’une nouvelle performance exceptionnelle lors de ce match. Il a marqué 38 points, inscrivant ici son propre record en carrière, mais également effectué 7 rebonds, 3 contres et 2 passes décisives. Grâce à ces actions, il est devenu le premier joueur des Knicks à réaliser cinq matches à plus de trente points sur les six premiers de la saison. Mais il a également assuré le show en mettant en trans tout le Madison Square Garden lors de ces actions, comme un panier à trois points quasiment depuis le logo ou encore un alley-oop parfaitement conclut à une main. Le passeur, Courtney Lee, déclarera justement après le match à l’occasion de ce dernier geste : « J’ai envoyé le ballon un peu haut, mais quand j’ai vu qui c’était, il a sorti ses gogo-gadgets aux bras pour aller l’attraper. ». L’occasion peut-être pour vous de miser et vérifier la côte de l’Inspecteur Kristaps sur vos sites de paris sportifs en ligne, non ?!

Les Boston Celtics gagnent face aux San Antonio Spurs

Il aura fallu attendre 6 ans et demi après leur dernier succès contre San Antonio, pour voir les Boston Celtics renouer avec la victoire contre les Spurs pour un score final de (108-94). Les Boston Celtics restaient en effet depuis le 31 mars 2011 sur onze défaites consécutives contre les San Antonio Spurs. Les Celtics n’ont remporté que trois matches depuis l’an 2000 à domicile, face à l’équipe texane. On a pu retrouver un très bon Kyrie Irving. Nous reviendrons un peu plus bas sur ce joueur, mais en attendant, place à un débriefing de la rencontre.

Les Boston Celtics ont donc su creuser l’écart après la mi-temps atteinte sur le score de 54-49, pour s’offrir un quatrième quart-temps tranquille lundi soir, face à des San Antonio Spurs toujours privés de Tony Parker et de Kawhi Leonard qui sont blessés. Profitant également d’une absence de Manu Ginobili qui se repose, les Celtics ont affiché une belle maîtrise sous l’impulsion de Kyrie Irving.
Si la capacité de Kyrie Irving à devenir l’unique leader de l’équipe, suite à l’absence de Gordon Hayward blessé pour toute la saison, posait question au sein du monde sportif ; le meneur a répondu de manière éclatante, faisant preuve d’une étonnante régularité face aux Spurs. Il suscite même le respect de la part de l’entraîneur du camp adverse, Gregg Popovich de San Antonio qui estime alors : « Il a fait la même chose qu’à chaque fois que je le vois jouer. C’est un joueur incroyable. Et vous pensez que ça va changer ? Kyrie fait ce qu’il sait faire et le fait très bien. ». On retrouve donc un Kyrie Irving vraiment en forme qui a marqué dix paniers et 24 points pour ce troisième match de suite, dont huit points avec deux tirs primés dès le début du troisième quart-temps. Tout le monde s’accorde pour dire que ce jour de match, il a fait la différence pour Boston.

Les Cleveland Cavaliers tombent de cheval

Les Cleveland Cavaliers ont vraiment été surpris à domicile par les New York Knicks et continuent à avoir du mal à lancer leur saison. Ils concèdent donc malheureusement leur quatrième défaite en sept matches dimanche à domicile face aux New York Knicks qui les ont désarçonnés avec un score de (114-95) alors qu’ils ne les avaient plus battus depuis trois ans.

Déjà dominés samedi à New Orleans (123-101), Les Cavaliers n’ont pas réussi à rebondir dans leur propre salle, se trouvant radicalement en panne d’inspiration malgré le retour de Derrick Rose dans le rôle de meneur. Il faut dire que l’équipe est tombée face à un Tim Hardaway Jr particulièrement remonté qui a marqué 34 points. On a pu assister également à un très grand Kristaps Porzingis, comme vous pouvez le constater au début de notre revue de presse, qui a continué à jouer sur les bases de son impressionnant début de saison avec son cinquième match à plus de trente points. Le jeu s’en est fait ressentir avec des Knicks qui ont toujours fait la course en tête et signé leur première victoire contre Cleveland depuis octobre 2014 après dix défaites de suite. En ce qui concerne les Cavaliers, le club est donc rétrogradé à la 10e place de la conférence Est. L’entraîneur de Cleveland déclarera ensuite en fin de match : « Cette défaite est inacceptable et notre seul salut est de continuer à travailler, les joueurs comme le staff technique. Mais je ne suis pas inquiet, on va retrouver notre basket ».

LeBron James reste également confiant pour son équipe en rappelant que nous ne sommes qu’en octobre, que la saison est longue et qu’il sait comment les choses se passent, ayant déjà été dans cette situation. Il affirme donc rester positif pour la suite du tournoi.

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !