France-Norvège pour commencer l’Euro 2018

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

L’affiche est idéale, et le match qui va se dérouler ce vendredi 12 janvier 2018 va être d’une importance capitale pour l’équipe des bleus. On peut en effet assurément déclarer que le France-Norvège de ce soir est un gros morceau pour commencer cette coupe d’Europe.

Un match important

L’équipe de France de handball retrouve un habitué qu’il a eu assez souvent en face de lui ces derniers mois. Elle entame l’Euro-2018 avec un match déjà capital pour elle, contre la Norvège vendredi à 20h30. Faites chauffer les paris sur NetBet car les enjeux sont si importants qu’il y a de fortes chances pour que notre équipe nationale donne tout ce qu’elle à ce soir. Le sélectionneur des Bleus Didier Dinart a conscience de l’importance de ce match : « on jouera gros dès la première journée », résumera-t-il dans la presse au sujet de la rencontre de ce soir.

Nikola Karabatic, le demi-centre des Bleus est conscient également de l’impact que pourrait avoir une défaite sur son équipe ce soir : « Généralement, on préfère commencer la compétition crescendo. Là ce n’est pas le cas, mais on n’a pas le choix. Il va y avoir beaucoup d’excitation et de nervosité. On sait qu’on n’a pas le droit à l’erreur sur ce match. ».

Une rencontre sous pression

Même si elle retrouvera sur le papier quelques adversaires plus modestes que lors de sa première rencontre, la France va devoir tout donner dès le départ. Elle se ménagera lorsqu’elle affrontera l’Autriche dimanche 14 janvier à 18h15, puis la Biélorussie mardi 16 janvier à 18h15, pour conclure le tour préliminaire. Mais en attendant, son premier combat pour cet Euro 2018, elle l’effectuera contre les vice-champions du monde en titre, une manière plutôt efficace de montrer ce qu’elle vaut vraiment, dès le démarrage de la compétition. Il est donc important de bien prendre en compte qu’une défaite ce soir handicaperait la France pour la suite de la compétition, étant donné que les équipes conservent les points acquis au tour préliminaire pendant le tour principal à Zagreb.

La rencontre qui se déroulera ce soir au Centre sportif Zatika de Porec, dans le nord de la Croatie, sera donc capitale pour Dinart et son équipe. Ils savent tous que la configuration de cette compétition fait que, depuis le début de la préparation de l’équipe, la date-clé est ce 12 janvier. Petit bémol et ombre au tableau pour ce soir, les bleus devront se passer d’un élément essentiel en la personne de Luka Karabatic pour ce match, étant donné que le joueur s’est blessé à une cheville lors de l’avant-dernier match de préparation de l’équipe.

Un adversaire redoutable

En face des bleus, on retrouve donc une Norvège qui va se présenter avec une équipe solide, en progression et qui brandira fièrement un titre de demi-finaliste de l’Euro acquis il y a deux ans, et surtout un titre de finaliste du Mondial l’an dernier. Les Norvégiens font partie, au même titre que la France, des prétendants au dernier carré et les cotes des deux équipes ne cessent de grimper sur Bwin. Portés par la star du moment Sander Sagosen, tout juste âgé de 22 ans à peine et ayant rejoint le PSG cette saison, et de l’expérimenté Bjarte Myrhol, 35 ans, les Norvégiens font partie de ces favoris qui risquent de donner du fil à retordre aux bleus, et ce dès le premier match. D’autant plus qu’il s’agit ici de deux équipes qui se connaissent par cœur…

En effet, les Bleus connaissent plutôt bien leur adversaire de ce soir puisque Français et Norvégiens ne se quittent plus depuis un an et la finale du Championnat du monde, remportée à Paris par les Norvégiens sur un score de 33-26. Dika Mem, 20 ans et l’un des nouveaux visages des Bleus, se confie à ce sujet : « On se connaît par cœur. Ça va être un match compliqué, il faudra être le plus concentré possible. Dans toutes les compétitions, le premier match est le plus difficile, cela conditionne la suite de la compétition ».

Et pour se connaître, en effet ils se connaissent bien ! Les deux équipes se sont effectivement déjà affrontées, pas plus tard qu’il y a une semaine à Rouen lors d’un match de préparation. Une rencontre gagnée tranquillement par les Français 32-27, mais qui ne doit pas présager quoi que ce soit pour ce vendredi soir, avant de se retrouver pour le coup d’envoi du Championnat d’Europe. Il est important en effet de ne pas mettre de côté que ce jour de match à Rouen, la Norvège a joué la carte vice en cachant son jeu, décidant sur le moment de laisser Sagosen en tribunes. Didier Dinart n’est pas dupe et a flairé l’astuce : « Est-ce que la Norvège a tout montré ? Je ne crois pas. Mais est-ce que la France a tout montré ? Je ne pense pas non plus. ». À vos paris et n’oubliez pas de misez sur votre équipe favorite sur ParionsSport !

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !