Le PSG sauve ses chances en Ligue des Champions

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

C’est une des grandes actualités du jour dans le domaine du foot et plus particulièrement du côté de la Ligue des champions qui vient de voir Paris manquer l’exploit face à Naples, mais qui sauve cependant ses chances de qualification grâce à son nul. Et pourtant, tout avait bien démarré pour le club français qui avait ouvert le score face à Naples grâce à son défenseur Juan Bernat, congratulé par ses coéquipiers, au stade San Paolo, le 6 novembre 2018. Une rencontre qui a particulièrement agité les parieurs en ligne sur les sites comme Winamax.

Un PSG qui s’en tire plutôt bien

Il faut dire que c’est bel et bien une sorte d’enfer qu’avait promis le stade de San Paolo au PSG. Mais à la surprise de tous, cet enfer a bien failli se transformer en paradis pour les Parisiens. En effet, le Paris SG s’est montré particulièrement incapable de profiter de la défaite de Liverpool. Il concédera donc le nul sur le terrain de Naples (1-1) hier, mardi 6 novembre 2018, et restera alors par la même occasion le chanceux troisième de sa poule, que l’on surnomme à juste titre le « Groupe de la mort de la Ligue des champions. ».

Interrogé avant la rencontre, le gardien de but Gianluigi Buffon avait alors lâché des paroles qui semblent aujourd’hui, après match, plutôt prophétiques : « Le plus important encore, c’est d’abord de ne pas perdre parce que nous aurons encore la possibilité de gagner contre Liverpool et l’Etoile Rouge de Belgrade. ». Un signe ici incontestable de l’expérience du joueur qui connaît son dossier C1.

Mais le gardien sait donc également que, si Paris n’a pas dilapidé ses chances de qualification hier soir, son prochain match contre Liverpool qui se déroulera le 28 novembre sera alors une « finale » à quitte ou double. Ce qui n’empêchera pas le déplacement au San Paolo, pendant plus d’une heure, de prendre des allures scénario de rêve pour les joueurs de son équipe.

À deux doigts de la victoire

Paris était virtuellement premier de son groupe, se plaçant devant au score grâce au but de Juan Bernat et juste avant la mi-temps (45+1), juste après la surprenante victoire 2-0 de l’Etoile Rouge de Belgrade un peu plus tôt sur Liverpool. Un Liverpool qui a fait trembler les cotes sur Unibet avec sa défaite, alors qu’il était pourtant favori, car finaliste sortant de la compétition et surtout le leader de la poule avant la 4e journée.

Mais ce sera compter sans la bourde qui tombe au moment le plus inopportun. En effet, les coéquipiers de Thiago Silva, qui sera alors l’auteur d’une erreur fatale, ont craqué à l’heure du jeu en concédant un pénalty transformé par Lorenzo Insigne à la 61e minute de la rencontre.

Appel à la VAR, le joker du foot

Immédiatement et dans la foulée, les joueurs et la direction parisienne ont réclamé justice. En l’occurrence, ils réclament la VAR après le match. Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, pestera même sur RMC Sport : « On a besoin de la VAR, on a eu deux erreurs de l’arbitre. J’espère qu’elle viendra après, en janvier, vraiment on en a besoin. ». De son côté, Buffon renchérit sur la question : « L’arbitrage a eu un rôle important, on attend la VAR en Champions League parce qu’avec elle, c’est impossible d’avoir ces erreurs. ».

Neymar en grande forme hier soir

Très loin de la prestation insipide du match aller (2-2) au Parc des Princes, nous avons pu assister à une rencontre dans une ambiance plutôt brûlante sous l’impact du brasier du San Paolo qui chantera son traditionnel « THE CHAAAAMMMPPIIOOOONSSSSS » juste avant le début du match. Mais le pressing intense de ces Napolitains n’a absolument pas impressionné la bande à Neymar qui s’est alors montrée incisive d’entrée de jeu. On a même pu voir sur le gazon des Parisiens qui auraient pu ouvrir le score dès la 5e minute. En effet, ces derniers ont raté l’occasion de profiter pleinement d’une perte de balle de Callejon. Mais malheureusement, Marco Verratti qui a alors été bien servi par Neymar sur cette action verra son tir détourné en corner.

Mais pour en revenir à Neymar, il ne fait aucun doute qu’il était hier soir dans un grand soir. Le N.10 brésilien a en effet été ensuite l’auteur d’une inspiration géniale à la 16e minute. Une action qui aurait pu, une nouvelle fois, conduire à l’ouverture du score dès le premier quart d’heure. Alors qu’il est lancé en profondeur par Angel Di Maria, Neymar talonne en pleine course pour Meunier. Mais ce dernier, bien qu’il ne dormît pas, trouvera le moyen de rater une passe dans la surface au lieu de la frapper pour la rentrer dans les cages.

Mais la pression était trop forte pour les Parisiens en fin de match. Ils ont fini par craquer à l’image de l’erreur fatale de Thiago Silva qui a provoqué le penalty transformé par Insigne. Et ce n’est absolument pas l’entrée en jeu tardive de Cavani, l’ancienne idole de Naples (2010-2013) qui changera quoi que ce soit. Adopté par les 1800 ultras parisiens qui n’ont cessé de scander son nom lors de ce déplacement en Italie, Cavani ne changera rien à ce stade pour son équipe de Paris qui jouera donc son avenir européen lors des deux prochains matches que nous vous invitons à suivre prochainement.

N’oubliez pas au passage de supporter votre club en misant sur lui sur un des sites de bookmakers en ligne que nous vous invitons chaque jour à découvrir sur notre portail, comme l’incontournable Bwin, pour ne citer que lui… Sans oublier que, si vous n’êtes pas encore inscris sur un de ces sites, vous pouvez profiter de nombreux bonus à l’inscription pour fêter ces évènements sportifs internationaux.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !