Giroud sera chez les Bleus pour Russie 2018

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

La nouvelle vient de tomber et risque de faire plaisir à de nombreux supporters de l’équipe de France. Nous apprenons que Giroud sera transféré chez les Bleus, en vue du Mondial avec l’équipe de France. Il ne faut pas oublier qu’Olivier Giroud avait décidé de rejoindre Chelsea après cinq saisons et demie à Arsenal, dans le but de se battre pour jouer un peu plus souvent, s’entretenir et assurer sa place à la prochaine Coupe du monde avec l’équipe de France qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie.

Préparez vos paris et vérifiez bien prochainement la côte de ce champion sur Winamax, car le transfert a été officialisé ce mercredi 31 janvier, pour un contrat courant jusqu’en juin 2019 et pour une belle somme évaluée à quelque 20 millions d’euros.

Un nouveau chapitre pour Giroud

On peut assurément dire que c’est une page qui se tourne pour ce joueur et surtout un gros pari et un challenge de poids pour l’ex-Gunner, âgé de 31 ans. Peu utilisé à Arsenal, ce champion a très certainement vite senti que son sort risquait d’empirer encore plus avec l’arrivée du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. Le Français déclarera au micro de Chelsea TV : « La chose la plus importante dans ma décision a été de parler avec Antonio Conte. J’ai vraiment senti qu’il me voulait vraiment. C’était une belle opportunité pour moi de commencer une nouvelle aventure. ». Giroud a conscience qu’il est performant en Bleu et qu’il profite de la confiance de Didier Deschamps, mais il sait également le sélectionneur français est un pragmatique. Deschamps ne peut se satisfaire de voir son avant-centre sur le banc, alors que la concurrence est vive en attaque et que l’équipe profite à présent de petits jeunes plutôt brillants comme Kylian Mbappé.

Passé de Montpellier, juste après avoir remporté le titre de champion de France, à Arsenal à l’été 2012, contre 12 millions d’euros, Giroud a de quoi convaincre le sélectionneur avec son parcours des derniers temps. Il aura marqué 105 buts en 254 matches avec le club anglais et s’est offert en bonus le but de l’année 2017. Il aura même reçu le prix Puskas pour un superbe coup du scorpion réussi l’année dernière dès le 1er janvier contre Crystal Palace. Mais il faut bien avouer que depuis une saison et demie, ses temps sur le terrain et ses statistiques en club fondent comme neige au soleil, à vue d’œil. Il n’aura marqué que 7 buts depuis le début de la saison et seulement 16 buts la saison dernière. Il ne disputera que des bouts de matches, dans une équipe globalement décevante pendant l’exercice 2017-2018, et il est fort probable pour le coup que la question de sa légitimité dans le onze de départ de l’équipe de France risque de provoquer des débats et des prises de conscience. Giroud reste confiant et s’emploie activement match après match, à faire oublier l’absence de Karim Benzema qui est quant à lui mis à l’index depuis l’affaire de la sex-tape de Valbuena.

Une place légitime ?

Il faut bien avouer que jusqu’à présent, il reste plutôt difficile de contester les performances de Giroud en équipe nationale. L’ancien Montpelliérain, et natif de Chambéry, figure à la septième place du classement des meilleurs buteurs de l’équipe de France avec 29 réalisations en 69 sélections, un score qui le place devant Youri Djorkaeff et ses 28 buts et Karim Benzema et ses 27 buts.

Du haut de ses 1,92 m, une taille qui en fait un attaquant en pivot, ce grand barbu est très vite devenu le spécialiste des remises de la tête, des déviations et du jeu dos au but, une technique qui s’avère souvent payante et utile lorsqu’elle est combinée avec Antoine Griezmann par exemple. Il a prouvé à maintes reprises que les Bleus pouvaient compter sur lui, comme ce fut le cas lors du dernier match de qualification contre le Belarus (2-1). Une victoire qui a définitivement validé le billet pour la prochaine Coupe du monde en Russie et une rencontre sur le terrain pendant laquelle il a fortement pesé dans la surface. Même s’il y avait parfois des ratés de sa part, qu’il était un peu râlé par les supporters, il a fait preuve de détermination et s’est arraché pour marquer un but du bout du pied, certes assez chanceux, mais le résultat est quand même là.

Giroud va devoir tout donner

S’il veut être inscrit sur les feuilles de matchs des Bleus de ce prochain mondial, Giroud devra forcément livrer bataille pour prouver ce qu’il vaut à présent. Il devra par exemple garder en mémoire l’expérience de Loïc Rémy, qui était alors passé chez les Blues en tant qu’attaquant remplaçant, et qui était finalement parti par la petite porte, vers Crystal Palace, puis Las Palmas et Getafe…Mais la bonne nouvelle pour lui, c’est que l’entraîneur Antonio Conte a toutefois clairement réclamé un profil de pivot, à la Giroud chez les Blues. Un joueur capable de combiner au final avec les flèches Pedro, Hazard et Willian. Le Français veut croire en sa bonne étoile et reste donc confiant, déterminé à se montrer disponible et fin prêt pour ce prochain voyage en Russie, au mois de juin.

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !