Miser sur Zverev aux Masters de Londres?

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Tous les yeux des parieurs qui avaient misé sur cette rencontre sur des sites de bookmakers comme NetBet étaient tournés sur le court où l’on retrouvait Alexander Zverev en pleine forme, au service face au Croate Marin Cilic au Masters de Londres, le 12 novembre 2018. Une rencontre qui sera, à l’image de l’autre affiche du jour opposant le serbe Novak Djokovic à l’américain John Isner, un vrai duel plein de surprises et de belles actions.

Alexander Zverev est en forme

Si nous vous conseillons de surveiller les performances et les cotes de ce sportif, c’est tout simplement parce qu’il nous a montré qu’il était bien motivé à ne pas se laisser faire dans ce nouveau tournoi qui vient de démarrer. L’Allemand Alexander Zverev, classé actuellement 5e mondial, a effectivement pris hier, lundi 12 novembre, la mesure de Marin Cilic classé quant à lui 7e. Et il l’a fait avec les moyens, en deux petits sets accrochés 7-6 (7/5), 7-6 (7/1), signant par la même occasion ici ce qu’on peut facilement et indéniablement qualifier d’entame parfaite au Masters de Londres.

Il faut bien avouer que pour le Croate, l’Allemand ne semble pas vraiment être sa tasse de thé. Cilic avait en effet déjà connu le même triste sort l’année dernière au Masters face au jeune joueur de 21 ans. Ce qui lui inflige un palmarès pas vraiment flatteur mettant en avant désormais 6 défaites pour une seule victoire contre celui qu’on annonce depuis longtemps maintenant comme le futur patron du circuit. Un titre qui arrive juste après le départ du « Big Four. ».

Mais si Zverev s’est montré motivé et en forme, il ne fait aucun doute que rien n’était joué d’avance pour celui qui s’est montré particulièrement inconstant en début de partie. Il se montrera même agacé par plusieurs fautes et prouvera sur le court qu’il aura eu un peu de mal à rentrer dans le match.

Le croate Cilic à la ramasse

Cilic parviendra même à obtenir deux belles occasions de se détacher 4-0 dans le premier set. Mais le Croate ne saisira pas sa chance et laissera son adversaire revenir dans la compétition. En effet, Zverev s’est mis à moins balancer progressivement. Il ira même, petit à petit, jusqu’à s’accrocher pour débreaker au moment adéquat à 5-4 sur une malheureuse double faute de Cilic.

Il faut bien avouer que rien n’était plus difficile pour Cilic sur le court, qui se montera alors bien plus fébrile dans le jeu décisif que son adversaire ; craquant à plusieurs reprises sur quelques coups. Une attitude qui sera largement suffisante pour l’obliger à s’incliner avant de subir un mano a mano qui continuera dans le deuxième set.

Mais ce sera sans compter sur la présence de Zverev qui, breakant à 4-3, se permettra l’affront de recoller de nouveau, juste derrière, en débreakant une nouvelle fois dans la foulée. Ce qui obligera le Croate à devoir effacer une balle de match à 5-4. Une situation incommodante qui ne fera au final que repousser ce qui ne pouvait pas être évité ce jour de match : il s’effondrera ensuite dans le jeu décisif (7/1).

Nous avons donc pu assister à une très belle rencontre qui aura cependant, au total, crédité les deux joueurs de 78 fautes directes, dont 46 du côté Cilic ; ce qui reste ici une rareté à ce niveau, il faut bien l’admettre. Un moment de doute et de fortes sensations pour tous ceux qui avaient misé sur lui sur Bwin.

Zverev, histoire d’expliquer ce volume inhabituel, estimera après la rencontre : « Le court est difficile. Mais à la fin de la journée, c’était un match plutôt pas mal. Je suis content d’avoir gagné. C’est la chose la plus importante, ce tournoi est important, il est important pour tous les joueurs. ».

Il faut dire qu’en quatre participations au Masters, le Croate signe ici un début de tournoi pas vraiment idéal et surtout pas très flatteur pour son palmarès du moment. Il vient en effet de subir sa cinquième défaite de suite face à l’Allemand et n’a en fait pour le coup jamais atteint les demi-finales.

L’autre duel du jour

De l’autre côté, en ce qui concerne l’autre grande affiche du jour qui a animé les débats et les cotes sur des sites de bookmakers comme Unibet, on retrouve le N.1 mondial Novak Djokovic qui a affronté et remporté son duel face au géant américain de 2,08m… John Isner. Ce dernier, 10e mondial, disputait ici à l’âge de 33 ans son tout premier duel de Masters, grâce notamment aux forfaits de Rafael Nadal et Juan Martin Del Potro.

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !