Novak Djokovic signe un retour victorieux

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !

Nous vous proposons quelques informations autour du tennis qui font les titres de la presse en ce milieu de seconde semaine de janvier 2018. Nous irons du côté de Benoît Paire et Adrian Mannarino qui se sont qualifiés pour les quarts de finale du tournoi ATP de Sydney, mais également du côté de l’Australien Bernard Tomic qui a beaucoup de choses à dire et du Serbe Novak Djokovic, très heureux de son retour et de son match contre l’Autrichien Dominic Thiem lors du Kooyong Classic du 10 janvier 2018 à Melbourne.

Paire et Mannarino seront en quarts à Sydney

C’est la grande nouvelle de la journée ! Benoît Paire et Adrian Mannarino se sont qualifiés aujourd’hui, mercredi 10 janvier 2018, pour les quarts de finale du tournoi ATP de Sydney. Si cela s’est avéré plutôt facile pour le second, en ce qui concerne le premier…il aura fallu quand même sèchement batailler.

42e mondial, Benoît Paire, Avignonnais de 28 ans, a dû prendre sur lui pour repousser à maintes reprises de violents assauts de l’Argentin Leonardo Mayer, classé quant à lui 52e. Terminant sur une victoire de (6-2, 3-6, 6-1), il lui aura cependant fallu combattre un adversaire redoutable lors d’une rencontre plutôt décousue et surtout marquée par l’inconstance. Ce récent demi-finaliste à Pune (Inde), affrontera le Luxembourgeois Gilles Muller, classé 25e ou l’Australien John Millman classé quant à lui 127e, pour une place dans le dernier carré.

En ce qui concerne Adrian Mannarino, c’est toute une autre paire de manches, car il n’a effectivement laissé aucune chance au lucky loser lituanien Ricardas Berankis, classé 138e mondial. Le 28e joueur mondial de 29 ans s’est montré plutôt expéditif en concluant par une victoire 6-2, 6-1, après avoir dû patienter de longues minutes en raison des fortes pluies. Il retrouvera à présent sur sa route l’Italien Fabio Fognini, classé 27e et bien décidé à lui barrer le passage.

Bernard Tomic est confiant

On peut dire que l’Australien Bernard Tomic, âgé de 24 ans, fait preuve d’assurance ces derniers temps. Alors que les organisateurs avaient refusé de lui octroyer une invitation (Wild-Card) pour l’Open d’Australie, il ne s’est pas retenu de déclarer mercredi 10 janvier 2018 qu’il n’avait besoin d’aucune aide pour avoir sa place dans ce tournoi. Après une défaite contre le Japonais Yoshihito Nishioka, 169e joueur mondial, en deux sets au Kooyong Classic à Melbourne lors d’un match d’exhibition, il a déclaré : « Je n’ai jamais eu besoin de la Fédération australienne pour réaliser ce que j’ai réalisé dans ma carrière. Je n’ai pas beaucoup joué au tennis au cours des six derniers mois, et j’ai juste besoin encore de matches afin de revenir et de retrouver la confiance sur le court. La dernière fois que je suis passé par les qualifications dans un tournoi du Grand Chelem, j’avais 18 ans, et je suis allé jusqu’en quarts de finale en 2011 ».

Tomic est un sportif à qui l’on prédisait le plus grand avenir à ses débuts. Et cette vision était plutôt bien fondée puisqu’il a plongé en un an de la 26e à la 142e place au classement ATP. Mais même si cette progression rapide et cette place intéressante sont plutôt spectaculaires, il atteint cependant un rang qui ne lui permet pas d’entrer directement dans le tableau final de l’Open d’Australie. Il devra donc disputer les qualifications du tournoi, au travers de 3 matches à remporter, pour espérer y participer. Il affirmera ensuite à ce sujet : « Je serais ravi de me qualifier, mais ça sera dur, car il y a beaucoup de bons joueurs dans les qualifications où vous devez respecter tout le monde ».

Djokovic et son retour victorieux

On retrouve un peu partout depuis ce matin des photos du Serbe Novak Djokovic, 30 ans, au service ou en pleine action contre l’Autrichien Dominic Thiem lors du Kooyong Classic, le 10 janvier 2018 à Melbourne. On y voit alors un joueur à la mine radieuse, concentré et apaisé. Et ce n’est donc pas pour rien que Djokovic s’est déclaré « très très heureux » de son match de rentrée, tout juste après six mois d’absence après avoir régné sans partage sur le tennis mondial d’août 2014 à novembre 2016. Un match qu’il a donc remporté facilement 6-1, 6-4 face à l’Autrichien Dominic Thiem classé N°5 mondial, ce mercredi à Melbourne dans le cadre du Kooyong Classic.

« Je ne veux pas être trop confiant, mais je suis très très heureux de la manière dont ça s’est déroulé aujourd’hui. Je me sens très bien. J’étais impatient de rentrer sur le court. », ajoutera alors l’ancien N.1 mondial après sa victoire obtenue dans un tournoi qui reste sans enjeu. Il faut dire que face à lui, il a trouvé un Autrichien fraîchement arrivé et tout juste à peine rétabli d’un virus qui l’avait contraint à déclarer forfait vendredi dernier, avant sa demi-finale à Doha. Novak Djokovic, vainqueur de 12 tournois du Grand Chelem qui était blessé au coude et qui n’avait donc plus joué depuis son quart de finale, perdu contre le Tchèque Tomas Berdych en juillet dernier, continuera en commentant ce match contre l’Autrichien : « J’avais en face de moi un adversaire de valeur, un bon test pour moi pour savoir où j’en suis. Ça a bien marché ».

Il est aujourd’hui redescendu à la 14e place mondiale, après avoir cependant remporté six fois cette première levée du Grand Chelem.

Lorsqu’on l’interroge sur sa santé, sa convalescence et surtout son problème de coude, il répond : « Je ne savais pas comment ça allait se passer. J’ai la chance d’être ici, j’espère que tout ira bien dans les quatre/cinq prochains jours et que je serai prêt pour l’Open d’Australie. Je ne dirais pas que je suis à 100%, je ne pourrai le dire que quand j’aurai les sensations d’un véritable tournoi. L’idéal aurait été que je dispute un autre tournoi avant le début de l’Open d’Australie ».

Rendez-vous pour le tournoi qui se déroulera donc du 15 au 25 janvier et d’ici là, n’oubliez pas de vérifier sa cote sur les sites de bookmakers afin de peut-être parier sur ce grand sportif et ses prochaines victoires sur Unibet.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !