Paris a dominé l’Étoile Rouge de Belgrade

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Coup de théâtre hier soir en Ligue des champions pendant laquelle le PSG a triomphé du « Marakana »… et surtout du groupe de la peur. Une affiche pendant laquelle on aura même pu voir le joueur du Paris SG Neymar buteur lors d’un match tendu face à l’Étoile Rouge de Belgrade en Ligue des champions le 11 décembre 2018…

L’enfer annoncé du « Marakana »

L’enfer du « Marakana » de l’Étoile rouge Belgrade qui était annoncé pour le club Parien n’a finalement presque pas fait trembler le club français qui s’est donc qualifié hier soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il s’y est en effet imposé 4-1 mardi 11 décembre 2018, terminant ainsi au passage en tête de son groupe, qui se montre particulièrement relevé, et au détriment de Naples.

Les tickets sont donc à partager entre le Napoli de Carlo Ancelotti, le Liverpool de Jurgen Klopp et le PSG de Thomas Tuchel. Et ce sont finalement les Italiens qui devront se contenter de la Ligue Europa. Pendant ce temps, le club du PSG quant à lui se trouve qualifié, grâce notamment aux buts d’Edinson Cavani à la 10e, de Neymar à la 40e, de Marquinhos à la 74e et enfin du prodige Kylian Mbappé dans les arrêts de jeux (90+2). Des joueurs qui scruteront donc attentivement le tirage au sort des huitièmes de finale qui se déroulera le 17 décembre prochain.

Le PSG vous donne rendez-vous en février

Il faudra attendre l’année 2019 pour suivre les aventures du PSG en Ligue des Champions. Mais il est intéressant de relever également que leur première place pourrait bien leur éviter de tomber sur un gros morceau dès le mois de février alors qu’ils avaient hérité d’un adversaire relevé en la qualité de Barcelone, puis du Real Madrid, les deux dernières saisons. Deux rencontres qu’il avait perdues, signant alors ici des sorties de route précoces, qui se seront montrées plutôt logiques sportivement, mais qui restent encore indignes des ambitions de ce club.

Tout le monde s’est réjoui hier de voir l’attaquant du Paris SG, Edinson Cavani, buteur lors de la victoire 4-1 contre l’Étoile Rouge de Belgrade en Ligue des champions le 11 décembre 2018. Mais rien n’est encore fait pour Paris, malgré son parterre de stars. Un club parisien qui est régulièrement placé parmi les favoris chez les parieurs sur des sites comme PMU Sport, et qui semble bien partit pour un sacre continental, même si dans le passé il n’a jamais dépassé les quarts de finale depuis 2010, lors de son passage sous pavillon qatarien.

Mais il faut bien avouer que, vu le niveau de l’adversité dans son groupe C, le club peut cette fois se féliciter d’être en huitièmes. On était cette fois bien loin des phases de groupes qui étaient le plus souvent une promenade de santé pour le PSG, ses stars internationales et ses centaines de millions d’euros.

Une affiche PSG-Etoile Rouge sous tension

Il ne faut pas occulter cependant le fait que les hommes de Thomas Tuchel n’étaient pas vraiment assurés de se qualifier avant ce déplacement en Serbie et cette rencontre qui leur était annoncée comme infernale et dans un stade en feu. L’entraîneur avait bien conscience qu’il fallait, histoire de ne pas dépendre des performances de Liverpool et Naples dans le même temps, s’imposer au stade de l’Étoile rouge. Un périple qui s’annonçait plutôt laborieux face à ses 55.000 supporters plutôt véhéments et revanchards. On pourra même apercevoir certains d’entre eux profiter de l’occasion pour faire part de leur dépit vis à vis de la France, après que leur président a été placé dans une tribune annexe lors des cérémonies du centenaire de la guerre 1914-1918.

Mais l’équipe de Thomas Tuchel s’évitera toute suée dans un match piégeux, dans le froid humide du décembre serbe, grâce aux interventions payantes d’Edinson Cavani (10e) et Neymar (40e), servis à chaque fois par Kylian Mbappé buteur en fin de match (90+2). Les Parisiens se montreront même plutôt stables et confiants après que Marko Gobeljic ait réduit la marque, au terme d’un gros temps fort serbe à la 56e. Marquinhos finira par éteindre l’incendie à la 74e sur un coup-franc parfait de Neymar,

C’est le sans-faute pour Thomas Tuchel

L’essentiel était présent sur le terrain hier soir et du côté de Paris qui a vu son trio offensif combiner bien mieux ses actions que lors des matches précédents. On assistera à un Cavani qui a touché bien plus de ballons, à un Neymar qui semblait en verve et avoir abandonné sa carrière de comédien sur le gazon et un Mbappé qui a fait littéralement souffrir la défense de l’Étoile rouge pendant toute la rencontre.

Un match qui a de quoi finalement faire perdurer l’état de grâce de l’entraîneur Thomas Tuchel, et de valoriser la cote du PSG sur des sites de bookmakers comme Winamax. Ce dernier n’a commis en fait aucun gros impair depuis son arrivée à Paris l’été dernier.

On peut compter cependant sur quelques dossiers brûlants depuis la gestion des gardiens comme Buffon qui a joué mardi alors que Areola est en embuscade, ou encore par rapport au cas d’Adrien Rabiot, en passant par l’épanouissement de Neymar…

Mais il reste à présent le test du début de 2019 avec les inquiétudes de savoir finalement s’il parviendra à passer aussi, et surtout avec brio, le test des huitièmes en février prochain. Nous y reviendrons très certainement ; mais d’ici là, n’oubliez pas de continuer à suivre nos articles pour augmenter vos chances de miser juste sur tous les sites de paris sportifs en ligne que na dominéous vous invitons à découvrir chaque jour sur notre portail.

N’oubliez pas également que de nombreux sites de paris en ligne proposent d’avantageux bonus à l’inscription si vous êtes un nouveau membre…une occasion donc de gagner encore plus gros en misant sur vos équipes ou sportifs favoris.

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !