14e victoire enchaînée des Golden State

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

Succès pour les Golden State en NBA

On peut assurément dire que le Golden State voyage plutôt très bien en première classe dans ce tournoi. Les champions NBA en titre ont en effet enchaîné une 14e victoire consécutive sur le parquet de Chicago 119 à 112 mercredi 17 janvier 2018 ; prouvant ici que les Warriors sont beaucoup plus à l’aise en déplacement que dans leur propre salle. Le constat est flagrant. En effet, l’équipe ne s’est plus inclinée à l’extérieur depuis le 22 novembre 2017, jour de leur défaite à Oklahoma City 108-91. Elle n’a concédé que trois revers en 24 matches, alors qu’elle affiche à domicile un bilan mitigé de 16 victoires pour 6 défaites, au regard de ses saisons précédentes.

Mais les champions NBA en titre montrent qu’ils sont de retour et bien déterminés à venir s’imposer coup sur coup à Milwaukee (108-94), Toronto (127-125), Cleveland (118-108). Ils ont battu ici 3 des meilleures équipes de la conférence Est, et viennent d’ajouter Chicago à leur tableau de chasse, une équipe composée de Bulls affaiblis, portés par Nikola Mirotic (24 pts) mais également capables du meilleur…comme du pire. Peut-être l’occasion ici de miser astucieusement sur cette équipe en plein boom et de vérifier les cotes sur Unibet ou ParionsSport ?!

Des Bulls déstabilisés

Les Bulls ont en effet fait jeu égal avec les Warriors, jusqu’à la pause. Ils iront même jusqu’à performer en comptant jusqu’à onze points d’avance. Mais que s’est-il passé ensuite ? Et bien ils ont plongé après le retour des vestiaires, restant impassibles, muets et bloqués à 72 points pendant sept longues minutes dans le 3e quart-temps, laissant alors l’occasion au Golden State de s’envoler et de les distancer. Une période incroyable où les Bulls subiront les assauts de Klay Thompson qui marquera 38 points, dont sept paniers à trois points, puis de Stephen Curry qui apportera quant à lui 30 points, tandis que Kevin Durant n’a pas vraiment eu à forcer son talent pour placer 19 pts dans la foulée.

Les Warriors sont à 2 victoires du record NBA

Actuellement, les Warriors ont donc égalé la plus longue série de victoires consécutives à l’extérieur de leur histoire. De plus, ils ne sont plus qu’à deux succès du record NBA (16 victoires) détenu par les Los Angeles depuis la saison 1971-72, mais il faudra surveiller le prochain match qui risque fort bien de mettre leur série en danger samedi, chez leur dauphin Houston.

Vainqueurs de leurs quatre derniers matches, qui n’étaient pourtant pas considérés comme les plus simples comme à Milwaukee, Toronto, Cleveland et donc Chicago, les Warriors vont tenter à présent le 5/5 lors de leur road trip, dimanche 21 janvier 2018 à Houston. Klay Thompson estime à cette occasion : « Ce sera un match très difficile, probablement le plus dur de cette série. Si on arrive à rester invaincus, ce serait incroyable ».

Quant à James Harden, absent depuis deux semaines, il devrait avoir repris dès jeudi face à Minnesota. En revanche, Trevor Ariza et Gerald Green purgeront un deuxième match de suspension pour être entrés de manière agressive dans le vestiaire des Clippers lundi.

Et à propos des autres clubs ?

Bien qu’il soit privé de son joueur star Kawhi Leonard jusqu’à nouvel ordre, San Antonio s’est cependant imposé à Brooklyn 100 à 95 grâce notamment à LaMarcus Aldridge qui marquera 34 pts, permettant à son équipe de consolider sa 3e place à l’Ouest.

En ce qui concerne Oklahoma City, celui-ci a infligé une deuxième défaite consécutive aux Los Angeles Lakers (114-90). Et le club devra essentiellement cette victoire aux 19 points de Russell Westbrook, et surtout aux 27 points de Carmelo Anthony.

LeBron James VS Donald Trum

Nous terminerons notre petit tour au sein de la NBA avec cette toute récente affaire de LeBron James qui accuse Donald Trump d’avoir libéré la parole raciste aux États-Unis. Une affaire qui fait suite à cette action, il y a quelques mois de cela, de LeBron qui avait insulté sur Twitter le Président, au moment où les Warriors avaient refusé d’aller à la Maison-Blanche. LeBron James s’en est de nouveau pris au président américain à l’occasion du Martin Luther King Day, un rendez-vous qui n’est pas seulement l’occasion pour la NBA d’offrir de belles affiches. Lundi 15 janvier 2018, LeBron James a donc profité de cette journée qui célèbre feu le pasteur afro-américain, pour s’en prendre directement à Donald Trump qu’il accuse d’avoir « donné aux gens » racistes « l’opportunité de se dévoiler et de parler sans crainte ». Il ajoutera ensuite, alors qu’il est interrogé à la télévision avant l’affiche contre Golden State : « Nous ne pouvons pas laisser le racisme nous diviser. C’est ce qui est effrayant pour nous parce que c’est avec nous, ça nous entoure tous les jours, mais il a permis à des gens de se dévoiler et de se sentir en confiance même quand ils font des choses négatives. On ne peut pas laisser ça nous empêcher de rester ensemble et de prêcher la bonne parole de vivre, aimer et rire ».

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !