Carlos Sainz est le leader du Dakar 2018

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Carlos Sainz gère son avance

Les photos du 18 janvier 2018 de la Peugeot 3008 DKR de Carlos Sainz, lors de la 12e étape en route vers San Juan en Argentine, font la une de la presse spécialisée ce vendredi matin. Nous voici aujourd’hui à un jour de plus vers Cordoba et le leader espagnol Carlos Sainz a perdu près de 16 minutes jeudi 18 janvier. Cependant, il conserve une avance plutôt confortable, en tête du classement général du Dakar-2018, après une 12e étape en Argentine sans relief et plutôt bien négociée.

On peut assurément dire que la température monte et que le mercure grimpe assez rapidement. Ça chauffe pour la victoire et certains pilotes commencent à prendre sérieusement de l’avance. Alors qu’il a déjà fait preuve d’une très belle maîtrise la veille, celui que l’on surnomme le « Matador » Sainz a gardé son rythme prudent entre Chilecito et San Juan, se rapprochant de plus en plus d’un deuxième sacre. Il faut dire qu’il profite d’une expérience de ses 55 ans à son actif et surtout un confort non négligeable d’une bonne heure sur son dauphin, son coéquipier français Stéphane Peterhansel.

Le Madrilène a lâché près de 16 min sur Peterhansel, à qui il avait pris la première place samedi et son avance au général lui garantit presque un second sacre dans deux jours. Sainz compte toujours 44 min 41 sec d’avance sur Peterhansel, et 1 h 05 min 55 sec sur le Qatarien Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui se place troisième, qui ambitionnait le titre au départ de Lima et qui a bouclé les 523 km de portion chronométrée en 5 h 49 min 57 sec, soit 2 min 03 de mieux que Peterhansel, et 4 min 33 sec que son coéquipier sud-africain Giniel de Villiers. Nous reviendrons sur Al-Attiyah un peu plus bas. Sainz réagi dans la presse à ce sujet : « Nous avons roulé plutôt tranquillement, mais sur la fin de la spéciale nous avons eu une crevaison, et quelques problèmes de boite de vitesse. Mais tout va bien, nous avons terminé l’étape, c’est le plus important. Maintenant, il n’y a plus que deux jours ».

Nasser Al-Attiyah

Nasser Al-Attiyah a donc remporté la douzième spéciale du Dakar ce jeudi 18 janvier 2018. Ce qui signe ici sa troisième victoire d’étape, depuis le départ du rallye, du Qatari qui s’est notamment livré à un splendide duel avec Stéphane Peterhansel dans la deuxième partie de la spéciale, s’imposant avec 2’03’’ d’avance sur le pilote Peugeot. Le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota), termine quant à lui 3e à 4 min 33 secondes et permet à Carlos Sainz de rester en tête avec 44 minutes et 41 secondes d’avance sur Stéphane Peterhansel au classement général et 1 heures 5 minutes et 55 secondes sur Nasser Al-Attiyah. Peterhansel explique d’ailleurs à ce sujet : « On a fait logiquement une croix sur la première place. Ce qui est important, c’est de sauvegarder la deuxième place, donc de gérer les écarts avec Nasser. On a contrôlé la course et ça s’est bien passé ».

Al-Attiyah souhaite défendre à tout prix sa 3e place

Nasser Al-Attiyah a bouclé les 523 km de spéciale, entre Chilecito et San Juan en Argentine, en 5 h 49 min 57 sec pour pouvoir décrocher sa troisième victoire du Dakar 2018. Il déclare alors : « C’est une étape sur laquelle on a essayé d’attaquer, spécialement sur la deuxième partie. Mais l’objectif, c’est de défendre ma 3e place ».

Le bilan de cette étape de jeudi 18 janvier

Les positions sont actuellement plutôt clairement établies dans le classement autos. Et il existe probablement peu de chances qu’il évolue d’ici l’arrivée à Cordoba samedi 20 janvier. Jeudi, sur les 523 km de spéciale entre Fiambala et San Juan, le leader Carlos Sainz (Peugeot) s’est donc contenté de gérer son avance, laissant ses poursuivants Nasser Al-Attiyah (Toyota) et Stéphane Peterhansel (Peugeot) lutter pour la victoire. Ce sera alors le Qatari qui s’imposera finalement avec 2’03 d’avance seulement sur le Français.

Carlos Sainz ayant perdu 18 minutes, permet alors à Peterhansel de revenir à 44’41, alors qu’Al-Attiyah compte toujours quant à lui, plus d’une heure de retard sur le leader (1h05’55), tout en possédant 12 minutes d’avance sur son coéquipier Bernhard Ten Brinke. En cas de victoire finale, Carlos Sainz, 55 ans, remporterait donc son deuxième sacre au Dakar, après celui de 2010. Il est peut-être temps de vérifier la cote de Sainz et de miser sur lui sur vos sites de bookmakers habituels comme Unibet ou encore Bwin non ?!

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !