Une Espagne rajeunie pour la Russie 2018

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

On retrouve aujourd’hui une équipe d’Espagne qui est bien rajeunie et qui a donc toutes ses chances de pouvoir peut-être retrouver son panache lors de cette coupe du monde qui démarre dans 2 jours. Cette sélection s’est montrée cependant plutôt décevante ces dernières années, surtout lorsque l’on fait un léger retour du côté du Brésil, lors de la coupe du monde de 2014 pendant laquelle ils ont été éliminés dès le tout premier tour. Plus proche encore, que dire de cette défaite il y a deux ans, en France et en 1/8èmes de finale alors qu’ils ont été éliminés par l’Italie ?!

Mais cette équipe qui reste à tout jamais les champions du monde 2010 et doubles champions d’Europe 2008-2012 n’en est pas pour autant laissée sur le banc de touche de la compétition. Les sites de paris sportifs comme Unibet nous prouvent chaque jour qu’elle a particulièrement la cote et qu’elle reste parmi les favoris pour remporter cette 21ème édition de la Coupe du Monde qui se déroule sur le sol russe.

Un vivier de talents dans l’Espagne

On se retrouve ici face à une sélection espagnole qui peut toujours à ce jour continuer de s’appuyer sur des talents hors du commun, issus principalement de trois des meilleurs clubs européens qui sévissent sur le gazon actuellement. En effet, le Real, l’Atlético et le Barça ont su prouver qu’ils sont toujours bien en place dans le circuit, avec des résultats qui sont enviés par de nombreuses autres équipes. Un palmarès qui est plutôt imposant en effet avec ses sept présences en demie, ses 12 en quart et ses cinq en finale de la Champions League, pour quatre victoires depuis l’échec de 2014 au Brésil. Une liste impressionnante à laquelle nous pourrions même ajouter les succès en Europa League de Séville en 2015 et en 2016 et enfin de l’Atléti en 2018… Il fait nul doute que le football espagnol a donc encore de très beaux jours devant lui et qu’il a tout à fait l’intention de le prouver à partir de ce nouveau mondial de Russie.

Un coup de jeune dans l’équipe

On peut assurément dire que l’arrivée en 2016 du coach basque Julen Lopetegui a donné un coup de jeune à cette Roja qui semblait s’encrouter un peu. Il a apporté son expérience, avec son palmarès et ses bagages de vainqueur des Euros 2012 avec les U19 et 2013 avec les U21, et également apporté du sang neuf en installant ce qu’on pourrait considérer comme étant « ses hommes ». Il apporte alors à la sélection la présence de Nacho Fernandez, Dani Carvajal, David De Gea, Saul Niguez, Thiago Alcantara, Rodrigo, Isco et Koke. Mais hors de question pour lui de se passer de quelques cadres incontournables, continuant donc à se reposer sur des valeurs sûres comme Gerard Piqué, Jordi Alba, Sergio Busquets, Andrés Iniesta, David Silva et Sergio Ramos. Mais qui dit choix de conserver et de renouveler dit également obligation de devoir se séparer. Et ce sont donc Juan Mata, Iker Casillas, Cesc Fabregas ou encore Juanfran qui en feront les frais en étant reconduits vers la sortie.

Un système préférentiel de jeu

Si nous vous conseillons de surveiller les cotes et de parier peut-être sur cette sélection espagnole sur Bwin, c’est également parce qu’elle fera preuve d’une certaine efficacité sur le terrain en adoptant une immuable formation 4-3-3, qui privilégie la possession du ballon comme obsession de jeu.

La Roja s’appuie invariablement sur un 4-3-3 depuis 2008, année marquant la renaissance du football espagnol en lui permettant par exemple d’être vainqueur de l’Euro austro-suisse. C’est une technique sur le terrain qui a largement fait ses preuves et qui peut déclencher de belles occasions, pour peu que les joueurs soient créatifs. Mais c’est aussi une formation qui optimise l’indispensable équilibre sur le terrain.

Les nouveaux points forts de la Roja

On peut également dire, sans trop se tromper, que les principaux nouveaux points forts gravitent autour de l’arrivée de son nouveau coach, qui installe alors depuis 2 ans des bases saines au sein de cette sélection. Une équipe essentiellement rajeunie, qui peut à présent profiter de ce mondial pour peut-être retrouver son trône.

L’arrivée de Lopetegui a effectivement permis de redynamiser cette sélection qui a trop longtemps souffert d’une trop grande assurance. Surtout après l’enchaînement historique de son Euro 2008, du Mondial 2010 et enfin de l’Euro 2012. Le jeune sélectionneur a bien compris que les cadres avaient particulièrement besoin d’être bousculés, et que l’équipe devait donc subir quelques remaniements, sans pour autant être toute chamboulée ; histoire de juste redonner un coup de boost, un nouvel élan.

Un équilibre parfait

L’équipe d’Espagne qui se retrouve donc plongée dans ce mondial 2018 est composée d’une sélection qui profite en quelque sorte d’un subtil et judicieux équilibre entre footballeurs jeunes et footballeurs expérimentés. Un effectif qui peut compter sur sept anciens vainqueurs en compétition internationale, et sur de jeunes nouveaux talents qui viennent tranquillement prendre leur place dans cet effectif pléthorique, autour de ces cadres bienveillants.

Le dernier tour d’honneur d’Iniesta ?

C’est la question qu’on est tous en droit de se poser. Cette Russie 2018 sera-t-elle la compétition qui verra les adieux d’Iniesta, l’incroyable joueur qui reste à ce jour le patron technique de la Selección, et ce depuis plus de dix ans ?! L’Espagne profite aujourd’hui d’un buteur hors pair, classé comme meilleur joueur de la finale de la Coupe du Monde 2010 et meilleur joueur de l’Euro 2012 et de sa finale. Une star du ballon rond qui peut également se vanter avoir été quadruple vainqueur de la Champions League avec le Barça. Mais si Andrés Iniesta est tout simplement l’un des plus grands génies footballistiques du début de ce 21ème siècle, il n’est cependant pas immortel et subit donc comme toutes ces stars qui deviennent des légendes, la pression du poids des années qui se fait tout naturellement et tout doucement sentir.

Il est fort probable que du haut de ses 34 ans, il tire alors sa révérence en sélection lors de la fin de ce championnat du monde. Il vous reste donc encore quelques semaines pour profiter de ses talents et pour miser sur vos sites de paris sportifs en ligne. D’autant plus que nous vous conseillons de miser sur ce joueur, car il a su prouver jusqu’à aujourd’hui que son immense talent se décuple souvent dans les grandes occasions. C’est l’essence même des plus grands et s’il décide de se retirer des terrains, il y a de grandes chances qu’il le fasse sur une belle victoire. L’Espagne championne du monde 2018 grâce à Iniesta plus motivé que jamais de faire ses adieux sur un nouveau récital ? Cela est fort envisageable…

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !