Max Verstappen assure au GP de F1 des USA

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

Il est temps de faire un peu le point sur le Grand Prix de Formule 1 des États-Unis pour voir qui a brillé à Austin ou encore qui a été bien moins performant.

Lewis Hamilton en pole position

Lewis Hamilton (Mercedes) a été incontestablement l’homme du week-end à Austin où on a pu donc voir un Britannique dominer les trois séances d’essais libres, les qualifications, et la course. S’il a légèrement manqué son départ dimanche et perdu l’avantage de sa pole au premier virage, il a cependant très rapidement repris le dessus sur Sebastian Vettel. Hamilton a pu gérer effectivement sa course comme il l’entendait au volant de sa Mercedes, et a donc empoché un 4e titre mondial consécutif en pilotant une voiture ultra-compétitive et en faisant preuve d’un pilotage au summum, malgré un petit risque pris par son écurie lors d’un premier arrêt plutôt tardif. Mais il n’est pas encore champion du monde, car il manque au pilote encore 9 points. Mais cela ne sera pas forcément une difficulté pour lui puisqu’il lui suffira de simplement finir 5e sur l’une des trois dernières courses pour pouvoir glaner son 4e titre et on peut facilement imaginer qu’il ne laissera pas cette occasion passer dès le week-end prochain au Mexique.

Max Verstappen élu pilote du jour par les fans

Alors qu’il a été élu pilote du jour par les fans de la compétition, Max Verstappen (Red Bull) a encore assuré une fois de plus le spectacle sur la piste alors qu’il est parti en 16e position à cause d’une pénalité de 15 places pour avoir changé des éléments du bloc moteur. Mais ce n’était pas sans compter sur l’efficacité du pilote néerlandais qui s’est retrouvé dans le Top 10 rapidement, grâce à une stratégie plutôt décalée qui a vu un Fernando Alonso, un Esteban Ocon ou encore un Valtteri Bottas qui n’ont absolument pas réussi à résister au rythme infernal et entreprenant de Verstappen qui s’est rapproché de Kimi Räikkönen dans les derniers tours. Arrivant à trouver l’ouverture sur le Finlandais à quelques mètres de l’arrivée, il réussit alors à la dépasser de l’intérieur, dans une courbe rapide en mettant cependant dangereusement les quatre roues en dehors de la piste. Il sera alors sanctionné par les commissaires par 5″ de pénalité. Alors qu’il était 3e à l’arrivée et fin prêt à monter sur le podium, il a dû rendre sa place à Räikkönen.

Une performance solide pour Esteban Ocon

On a pu assister encore une fois à une performance plutôt solide pour Esteban Ocon (Force India), qui termine 6e à Austin. Il ajoute donc 8 points de plus à son total de 73 et établit en même temps un nouveau record en restant en lice et en n’abandonnant pas une seule fois lors de ses 26 premières courses en F1. Sans compter que le Français a battu à la régulière son coéquipier, en se montrant bien plus intelligent en piste que Sergio Perez qui finira alors 8e. Une très belle performance pour un joueur qui était en plus malade tout le week-end et qui a bien failli pour le coup ne jamais disputer les qualifications samedi.

La stratégie de Sebastian Vettel

Sebastian Vettel (Ferrari) a mis tous les moyens en œuvre pour tenter de retarder le sacre de Lewis Hamilton. C’est peut-être bien ici un des rares moments positifs auquel nous pourrions nous rattacher aujourd’hui au sujet de ce week-end pour ce pilote qui peut tout à fait, mathématiquement, être champion du monde. Un excellent départ de l’Allemand lui a permis de passer six tours en tête, mais il a cependant dû céder face au rythme supérieur de son rival tout en devant changer de stratégie à cause de pneus trop dégradés. Une situation qui l’a donc obligé à prendre un risque pour le podium, mais également une excellente fin de course qui lui a permis de dépasser Valtteri Bottas alors qu’un coup de main de Kimi Räikkönen lui a permis de garder un semblant de suspense pour la fin de saison.

Valtteri Bottas en dégringolade

On assiste à un fossé qui se creuse de plus en plus profondément entre Valtteri Bottas et Lewis Hamilton. On a pu assister aux performances d’un Finlandais qui n’a absolument pas été capable de suivre le rythme de son coéquipier, alors qu’il bénéficie de la même voiture sur le circuit. Valtteri Bottas a même été dominé par Max Verstappen et Kimi Räikkönen alors que le patron de Mercedes, Toto Wolff, justifie les mauvaises performances de son pilote en reconnaissant après l’arrivée que Bottas traversait effectivement une mauvaise période depuis plusieurs semaines où le Finlandais s’est peut-être rêvé champion du monde à un moment de la saison, et qu’il se retrouve a avoir du mal à digérer la déception de son classement actuel.

Un festival de pénalités

Nous avons eu droit à un festival de sanctions ce week-end lors de ce Grand Prix. Des pénalités qui ont rendu en fait la grille de départ quasiment illisible tout en faussant même d’une certaine manière les qualifications. Nico Hülkenberg (Renault) n’a par exemple pas participé à la Q2 et six pilotes ont été sanctionnés. Changements de pièce sur leur bloc moteur, gêne des camarades durant les qualifications, etc. Les fautes n’ont pas manqué ce week-end et il semblerait bien que la situation ne doive pas s’arranger la saison prochaine. En effet, on risque fort bien de se retrouver avec une compétition proposant un nombre de moteurs autorisés qui pourrait passer de 4 à 3. Il n’est pas trop tard pour commencer à parier en ligne en misant une petite pièce sur un des meilleurs bookmakers du moment qui proposent des paris en ligne sur les futures ou actuelles courses de Formule 1 comme Unibet ou encore NetBet.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !