Les Lakers à 2 doigts de la victoire

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Les Lakers se manquent face aux Golden State

Ce n’est vraiment pas très loin d’une jolie performance que les Los Angeles Lakers sont passés ! Ils auront poussé, mercredi au Staples Center, jusqu’aux prolongations face aux Golden State, les champions en titre…mais cela ne sera pas suffisant (127-123). Alors qu’ils étaient menés de 10 points à la pause, les Lakers ont bien failli réussir un tour de magie et surtout un authentique exploit mercredi 29 novembre sur leur parquet.

Nous avons pu assister à un réel match plein de rebondissements, plus particulièrement grâce à de superbes retours dans la partie de joueurs comme Brandon Ingram ou encore Kentavious Caldwell-Pope et Lonzo Ball. Ces joueurs trouveront même la pertinence d’avoir eu le ballon de la victoire entre les mains. En effet, le coach Luke Walton a en effet pris un temps-mort à cinq secondes du buzzer (109-109), pour remplacer Kevin Durant, qui venait de faire un raté, par Ingram. Mais ils tomberont quand même face aux Warriors en manquant un rebond décisif, après un lancer-franc manqué de Curry, qui a définitivement validé le succès adverse (127-123).

Houston ne lève pas le pied

Houston a obtenu un sixième succès d’affilé, correspondant en fait au 12e succès du mois et le confortant à sa place de seule équipe à afficher un meilleur bilan que Golden State à l’Ouest. Le club a donc remporté mercredi son match face au club Indiana (118-97), en continuant à reposer sur l’adresse et la polyvalence de James Harden qui marquera ce soir 29 points, 10 passes, 8 rebonds et qui fera donc toute la différence dans le troisième quart temps en écartant une équipe adverse qui restait l’une des bonnes surprises de ce début de saison. Malheureusement pour eux, alors qu’ils avaient été particulièrement solides, les Pacers ont été victimes d’un coup de mou au retour des vestiaires. Cela leur sera alors fatal pour la suite de la rencontre, alors qu’ils ne se sont jamais relevés, maintenus la tête sous l’eau par un Clint Capela vraiment offensif et en forme, marquant 22 points, 13 rebonds et par un Ryan Anderson tout aussi motivé avec 19 points et 9 rebonds.

Orlando a battu Oklahoma City

Orlando ne discutera certainement pas le fait qu’ils doivent leur victoire à Aaron Gordon, qui a éteint le Thunder, mettant fin ici à une sale série noire pour son équipe et réussissant un match référence mercredi contre OKC. En effet, nous avons pu assister au retour sur le parquet d’un Aaron Gordon des grands soirs, comptabilisant pas moins de 40 points, 15 rebonds, et permettant à son équipe d’Orlando de battre Oklahoma City et de mettre fin à une série de neuf défaites d’affilée.

Les Grizzlies en déroute face à LaMarcus Aldridge

Oui, on peut dire que LaMarcus Aldridge a été sans pitié avec les pauvres Grizzlies qui n’ont plus qu’à retourner dans leur tanière pour se consoler de cette punition qu’il leur a infligée. Les Grizzlies n’ont pas pu sortir la tête de l’eau mercredi à San Antonio, et ont subi un neuvième revers d’affilée (104-95) face à un LaMarcus Aldridge record avec 41 points, marquant ainsi pour l’occasion son plus gros match offensif depuis son arrivée à San Antonio.

Les New York Knicks écrasent les Miami Heat

Nous finirons notre petit tour de ce qu’il ne fallait pas rater lors de ce championnat de NBA mercredi 29 novembre, par la victoire de New York qui s’est littéralement éclaté contre Miami, malgré la blessure de Kristaps Porzingis. On peut effectivement remarquer que les New York Knicks n’ont absolument pas été refroidis par la blessure de Kristaps Porzingis en tout début de match. Ils iront jusqu’à survoler leur duel face au Miami Heat (115-86) en faisant le show et garantissant donc le spectacle à tous ses supporters venus en masse les soutenir et pour admirer un Enes Kanter, devenu très vite dominateur dans la raquette du Heat pour son retour.

Malgré l’absence de Frank Ntilikina qui avait été touché à une cheville et de la sortie prématurée de Kristaps Porzingis, les New York Knicks ont vraiment tout donné et cela a été particulièrement payant pour cette équipe qui a affiché un visage séduisant tout au long du match, à domicile, face au Miami Heat. Portés par la foule et une motivation hors du commun, ils décrocheront alors leur plus large victoire de la saison (115-86), prouvant que cette équipe était vraiment capable de construire sa victoire avec maîtrise, sans jamais fléchir, alors que cela restait l’un de ses principaux défauts depuis le début du championnat. Une équipe solidaire qui a permis en fin de compte aux 13 joueurs inscrits sur la feuille de match…de tous marquer. Une occasion de vérifier la cote de cette équipe sur Unibet ou Bwin.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !