Garcia en 8e de finale de l’Open d’Australie

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Si tout le monde a fortement apprécié les performances de la Française Caroline Garcia le 20 janvier 2018 à Melbourne face à la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich au 3e tour de l’Open d’Australie, il n’en résulte pas moins que le meilleur reste à venir et que la difficulté pour la joueuse monte à présent d’un cran. Consciente qu’elle a encore besoin de se perfectionner, la joueuse française reste plutôt confiante et entame cette prochaine rencontre avec ambition et une très forte objectivité, qui seront des atouts nécessaires étant donné le niveau de jeu de ce futur adversaire pour ce tournoi de l’Open d’Austarlie.

Les choses sérieuses commencent pour Garcia

En effet, les choses sérieuses vont commencer lundi pour Caroline Garcia alors qu’elle sera opposée, en huitième de finale de l’Open d’Australie, à la puissante Américaine Madison Keys, classée 20e mondiale, mais surtout finaliste du dernier US Open. La Française est consciente et lucide sur le fait que son prochain adversaire est ici vraiment dangereux, et déclarera également au sujet de Madison : « Elle n’est que 20e mondiale parce qu’elle a été irrégulière et blessée, mais en Grand Chelem elle a souvent été efficace. Elle aime bien les gros matchs. ».

Des joueuses qui ont l’habitude de se rencontrer

Ces deux joueuses ont en effet plutôt l’habitude de se rencontrer. Ce sera le troisième duel entre les deux femmes, qui en sont à une victoire chacune. Mais pour Madison Keys, ce sera un peu plus compliqué que lors de la précédente puisqu’elle va retrouver une Garcia qui a pris de l’assurance depuis, mais surtout une nouvelle dimension depuis l’automne dernier, en entrant dans le top 10 grâce à une série de victoires. La Française a conquis en effet depuis leur dernière rencontre, deux titres en Asie et participé à une demi-finale au Masters. L’Américaine affrontera une Lyonnaise de 24 ans, 8e mondiale, qui a d’ores et déjà franchi un cap à Melbourne puisque ce sera son premier huitième de finale à l’Open d’Australie, à sa 7e tentative.

Garcia participe ici à la deuxième semaine pour la troisième fois sur les quatre derniers tournois du Grand Chelem. On se souvient à cette occasion qu’elle avait dû attendre son 21e tournoi pour passer cette étape, à Roland-Garros en 2017. À la vue de ses derniers résultats récents, on imagine que Garcia n’a pas vraiment envie de se contenter de juste participer au 8e de final. Elle est motivée pour le remporter, même si elle répète un peu partout dans la presse spécialisée que c’est plutôt « l’extérieur » qui lui fixe des objectifs élevés. Elle insiste ensuite sur le fait que de son côté, elle n’est motivée que par une envie de toujours plus progresser dans son jeu.

Une envie de mieux jouer

Lucide et professionnelle, la Française a bien conscience que pour ce prochain match, elle devra mieux que lors de ses trois premiers tours. En effet, même si elle a remporté ses rencontres contre l’Allemande Carina Witthoeft (50e), face à la Tchèque Marketa Vondrousova (62e) et à la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich (56e), elle reste persuadée qu’elle a montré un jeu plutôt irrégulier. Et ce ne sont pas les deux points qui lui ont failli la défaite au deuxième tour, qui l’en dissuaderont. Commençant à redresser la barre au tour suivant, même si elle a encore perdu un set, elle prend conscience qu’elle a encore besoin de se perfectionner et qu’elle ne doit pas oublier que les rencontres seront de plus en plus difficiles pour elle au fur et à mesure qu’elle évolue dans le tournoi de l’Open d’Australie. Une occasion peut-être de miser une petite pièce sur cette sportive sur vos sites de bookmakers favoris comme ParionsSport ou encore Unibet…

Un adversaire de poids pour Garcia

Garcia devra inévitablement encore monter d’un cran en huitième face à « une fille puissante qui s’appuie beaucoup sur son coup droit et sur son service » selon elle. Même si Keys, la protégée de l’ancienne championne Lindsay Davenpor, a un peu stagné récemment avant d’être stoppée par deux opérations au poignet, elle n’en reste pas moins une jeune sportive de 19 ans plutôt impressionnante, demi-finaliste en Australie en 2015, puis montée à la 7e place mondiale, se qualifiant même pour le Masters en 2016.

La Française fera face à une joueuse qui vient de se regonfler à bloc, profitant d’un temps passé loin des courts qui lui a redonné en fait l’envie de jouer, et surtout l’ambition de gagner. Elle a su le prouver en étant l’une des quatre Américaines demi-finalistes à l’US Open, perdant alors en finale contre Sloane Stephens et en passant très facilement ses trois premiers tours, ne perdant au total que 11 jeux, face à des rivales peu cotées à Melbourne.

Dans le cas où Garcia l’emportait, elle serait alors opposée en quarts de finale à l’Allemande Angelique Kerber ; une joueuse imposante, ancienne N.1 mondiale et championne de l’Open d’Australie en 2016, retombée à la 20e place mondiale, ou face à la Taïwanaise Hsieh Su-Wei classée quant à elle à la 88e place.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !