Guirado devient capitaine du XV de France

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !

Nous plongeons à présent dans l’actualité de la coupe de Six nations avec la nouvelle qui vient de tomber ce début de semaine : Guirado est confirmé capitaine, alors que Parra passe quant à lui son tour. Nous avons donc affaire ici à un leader qui se retrouve confirmé, alors qu’un autre se retrouve forfait. Guilhem Guirado a été conforté lundi comme capitaine du XV de France pour le Tournoi des six nations par le nouveau sélectionneur Jacques Brunel. Une action légitimée par le fait qu’il devra se passer, le 3 février contre l’Irlande, de Morgan Parra actuellement blessé.

Parra remplacé par Serin

Parra, 29 ans, est donc remplacé dans le groupe de 32 par Baptiste Serin (Bordeaux-Bègles, 23 ans, 16 sél.), suite à sa blessure au genou gauche qu’il s’est faite en Coupe d’Europe contre les Ospreys (24-7) le week-end dernier. Examiné dès le début de match par le médecin de l’ASM à la 8e minute, il avait cependant disputé quasiment l’intégralité de la rencontre, jusqu’à ce qu’il soit remplacé à la 75e minute.

Le demi de mêlée de Clermont devra certainement attendre le deuxième rendez-vous du Tournoi. Il signera donc certainement son retour le 11 février en Écosse, plus de deux ans après la dernière de ses 68 sélections, le 17 octobre 2015 en quart de finale de la Coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande (13-62).

C’est un forfait qui constitue indéniablement un coup dur pour le joueur. Mais il l’est également pour le XV de France tout entier et surtout pour le nouveau sélectionneur, Brunel, nommé le 27 décembre en remplacement de Guy Novès. Brunel comptait énormément sur le talent et sur le caractère Parra, appelé seulement deux fois en début de mandat, mais cependant jamais sélectionné par Novès pour guider les Bleus au Stade de France. L’entraîneur déclarera mercredi dernier, lors de l’annonce de la formation du groupe : « Il a l’expérience à un poste-clé, un poste où on demande de la maturité, d’être un stratège. J’attends que Parra soit leader du groupe, qu’il soit une assurance, un peu. Et je crois qu’il a la caractéristique d’être un chef, un chef de meute qui va ramener ce groupe vers la victoire ».

Brunel comptait beaucoup sur Morgan Parra

Mais Brunel n’avait pas seulement espoir de profiter que du professionnalisme de Parra dans le jeu sur le terrain. Il comptait également sur lui pour encadrer les deux nouveaux ouvreurs sélectionnés. Un encadrement autour des jeunes et inexpérimentés Matthieu Jalibert (19 ans, 0 sél.) et Anthony Belleau. Il devra donc se tourner vers d’autres formateurs, et choisir entre Serin, qui était alors absent de la liste initiale en raison d’un début de saison pas vraiment convaincant, et Antoine Dupont (Toulouse, 21 ans, 6 sél.) ainsi que Maxime Machenaud (Racing 92, 29 ans, 31 sél.).

Guirado et le XV de France

En ce qui concerne Guirado, le talonneur de Toulon (31 ans, 56 sél.) guidera toujours les Bleus et a donc été confirmé pour le Tournoi dans sa fonction qu’il occupe depuis début 2016, suite à la retraite internationale de Thierry Dusautoir. Guirado réagira alors sur son compte Twitter : « Honoré de représenter mon pays et de mener l’équipe de France pour ce Six nations 2018. », alors que Brunel, qui attendait impatiemment de le rencontrer avant de décider de le maintenir en fonction ou non, ajoute alors dans les médias : « Je l’ai déjà dit, je l’ai trouvé admirable à travers les défaites, les échecs. Il a toujours montré un enthousiasme terrible, une détermination sans faille. Ce garçon-là, je le connais par coeur en plus. ». Et en effet, s’il le connaît, c’est justement parce que l’entraîneur avait déjà dirigé Guirado à Perpignan, avec à la clé le titre de champion de France 2009.

L’arrière Brice Dulin également forfait

Guirado a accepté ce poste alors qu’il aurait vraiment pu être lassé de cette charge de capitaine d’un XV de France aux résultats plutôt catastrophiques sous le règne de Novès. On retrouve un bilan plutôt gris avec 14 défaites, un nul et sept victoires en 22 rencontres, dont 21 test-matches ? Brunel reste confiant, mais a été également plutôt interrogatif sur les ambitions de son joueur : « Est-ce que cela lui a pesé, est-ce que c’est trop, est-ce qu’il voudrait se délester de cela, est-ce qu’il a encore envie de s’y investir ? ».

Mais l’entraineur devra également compter sur une autre petite ombre au tableau. Outre l’absence de Morgan Parra, le nouveau sélectionneur sera également privé de l’arrière Brice Dulin (27 ans, 29 sél.), blessé à un mollet avec le Racing 92 dimanche 21 janvier 2018 contre Leicester (23-20), où il a joué tout le match. Une absence pour la prochaine rencontre face à l’Irlande, où il a trouvé judicieux de le remplacer par Hugo Bonneval (Toulon, 27 ans, 9 sél.), déjà rappelé par Novès contre le Japon en novembre pour pallier un forfait. Il rejoint alors, parmi les arrières, Geoffrey Palis (Castres, 26 ans, 0 sél.) et Benjamin Fall (Montpellier, 28 ans, 6 sél.).

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !