Le PSG se lance dans la cryptomonnaie

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !

La nouvelle vient de tomber et fait l’effet d’une bombe. Le PSG se lance à présent dans la blockchain avec une plateforme de « socios 2.0 ». C’est une manière un peu plus technique de vous annoncer en fait que, tout simplement, le club de foot entre à présent dans l’univers des cryptomonnaies. Et il le fait en signant un partenariat stratégique avec le site internet « Socios.com ».

Le PSG toujours dans le vent

On a connu le PSG moderne qui se lançait il y a peu de temps de cela dans le e-sport ; on connaît à présent un PSG qui va plus loin encore en se lançant dès à présent dans l’univers des cryptomonnaies. En effet, on apprend cette semaine que le club français a signé lundi 10 septembre 2018, un partenariat sur plusieurs années avec le site web Socios.com. Il s’agit en fait d’une plateforme qui utilise la technologie blockchain et qui a pour objectif d’approfondir l’engagement financier des fans et des supporters avec les clubs de football, via l’acquisition de jetons dédiés.

Mais si elle est la première équipe à rejoindre « Socios.com », le PSG n’a cependant pas communiqué la durée de ce partenariat. Le club n’a également pas annoncé son montant de ce partenariat, même si on imagine bien que cette fusion devrait rapporter toutefois « plusieurs millions d’euros », selon une source de l’AFP.

Le principe du partenariat

Vous allez donc nous dire que tout ça est bien beau, mais concrètement, à quoi correspond ce type d’échanges ? Et bien il est basé sur un principe clair et défini. Celui de permettre aux fans d’acheter des jetons, plus communément appelés dans le jargon des « tokens ». Ces jetons permettent ensuite d’avoir un droit de vote lors des sondages en ligne lancés par le PSG, mais également de débloquer des récompenses et des contenus exclusifs. De plus, les supporters pourront profiter également de bonus cadeaux comme de nombreuses expériences de toutes sortes, comme l’explique Marc Armstrong, le directeur du sponsoring du club parisien auprès de l’AFP.

On retrouve donc ici une plateforme, judicieusement basée à Malte, qui déclare vouloir réinventer en quelque sorte le concept des « socios ». C’est pour résumer un système qui permet aux fans d’être associés aux décisions du club, tout en les valorisant puisqu’ils ont ensuite un statut de supporters-actionnaires. Mais, nouvelles technologies obligent : tout ça sous une forme plus 2.0, comme le signale son fondateur Alexandre Dreyfus.

Mais nous restons cependant assez loin d’une consultation pour les orientations stratégiques du club du PSG, comme c’est déjà le cas du côté du FC Barcelone ou au Real Madrid. Les supporters parisiens devront simplement répondre, et ce dès le début de saison prochaine, à des questions plus anecdotiques pour commencer doucement dans les responsabilités et participations.

Le PSG 2,0

Mais hors de question de faire les choses n’importe comment. Comme pour les cryptomonnaies, il y aura un nombre assez limité de tokens estampillés PSG. Des jetons qui seront donc émis grâce à la blockchain, une nouvelle technologie qui permet de créer des sortes de grands registres virtuels. Mais c’est aussi une plateforme hautement sécurisée qui permet à des communautés d’enregistrer de manière infalsifiable leurs transactions, sans recours à une autorité centrale de contrôle.

On sait également, en ce qui concerne ce partenariat, que le prix du token, qui pourrait plus s’apparenter à une sorte de badge qu’une monnaie permettant de réaliser des transactions ou encore d’acheter des biens, n’a pas encore été déterminé à ce jour. Alexandre Dreyfus confie cependant aux journalistes de l’AFP : « Mais son coût sera très bas car cela est évidemment destiné au plus grand nombre. ».

Marc Armstrong souligne de son côté, lorsqu’on lui demande en quelque sorte quel est, au-delà de la monétisation par la vente de jetons, l’objectif d’un tel partenariat : « Pour nous, l’intérêt se situe au niveau de l’engagement des fans, de la manière dont on peut leur fournir une meilleure expérience. Non pas juste à ceux qui assistent aux matches, mais aussi à ceux qui sont en Asie, aux États-Unis, et aux quatre coins de la planète. C’est un partenariat stratégique, et non pas un deal où quelqu’un nous paie juste pour une association de marque. ».

Alors qu’il est déjà bien implanté depuis quelques mois dans le e-sport, le PSG compte enfin sur ce partenariat pour renforcer sa présence dans le domaine du numérique. Il frappe un grand coup en montrant ouvertement son ambition de miser sur les nouvelles technologies et l’innovation.

Une affaire à suivre, mais n’oubliez pas que si vous aimez jouer et miser en ligne sur des clubs de foot, vous pourrez le faire facilement au travers de sites professionnels et sécurisés comme Netbet, Unibet ou encore Winamax !

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !