L’Or pour Jamie Anderson aux JO-2018

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !

La nouvelle vient de tomber ce lundi 12 février 2018 : l’Américaine Jamie Anderson est sacrée en slopestyle. Elle a remporté effectivement l’or olympique des JO de Pyeongchang lundi, en snowboard slopestyle, au bout d’une épreuve particulièrement perturbée par un vent violent, une condition climatique qui, comme vous le constaterez plus bas de notre article, est sujette à de grands reports d’épreuves cette semaine. En ce qui concerne le podium, on retrouve également la Canadienne Laurie Blouin qui a remporté la médaille d’argent et la Finlandaise Enni Rukajavi qui a remporté quant à elle la médaille de bronze.

Des conditions pourtant difficiles

C’est le moins que l’on puisse dire ! L’épreuve a particulièrement été disputée dans des conditions très difficiles, avec de fortes rafales de vent. Balayant la piste du Phoenix Snowpark de sa force, le vent a fortement contribué à ce que l’épreuve soit marquée par une cascade de chutes. On retrouvera même de nombreuses concurrentes qui renonceront parfois à s’élancer sur les tremplins de la fin de parcours. Pour preuve, les huit premières concurrentes n’ont pas pu éviter la chute lors de la première manche de la finale, et il aura donc fallu attendre le passage de la neuvième pour voir enfin un « run » sans faute.

Anderson sous la pression

Le vent n’allait cependant pas miner le mental de l’Américaine Jamie Anderson, qui a réussi un passage parfait à son premier tour, bravant ces conditions climatiques désastreuses et marquant ici une première lancée qui sera alors plus que suffisante, appuyée ensuite par un deuxième « run » qui a donc été disputé pour la forme, alors qu’elle savait déjà avant de s’élancer, qu’elle était championne olympique. À la suite de son parcours, elle déclarera : « J’avais beaucoup de pression, je suis tellement fière de moi. Les conditions étaient vraiment difficiles aujourd’hui et beaucoup de concurrentes ont eu du mal. Je voulais mieux faire sur mon deuxième run, mais franchement, je suis juste folle de joie. ». Nous espérons que vous avez pensé à miser sur vos sites de paris favoris et vos bookmakers en ligne comme Unibet.

Une compétition qui n’était pas de tout repos pour les sportives, si on en juge même la réflexion de la Finlandaise Rukajavi, qui a décroché le bronze et qui s’est dit à propos de ces conditions : « heureuse de terminer en un seul morceau ! ». En ce qui concerne la France, Lucile Lefèvre a pris quant à elle la 25e place sur 26 finalistes aux JO de Pyeongchang du 12 février 2018. Il faut savoir que les qualifications prévues dimanche avaient déjà été annulées à cause du vent pour laisser la place à une finale directe, disputée en deux « runs » au lieu de trois normalement.

L’or pour le Canada en patinage artistique

Ce sera la seconde brève de la matinée pour commencer cette nouvelle et seconde semaine de février. Le Canada a donc été sacré champion olympique de patinage artistique par équipes lundi aux Jeux de Pyeongchang. Il se place juste devant la Russie sous drapeau olympique et également devant les États-Unis. Il faut se rappeler, pour la petite anecdote du jour, que l’épreuve par équipes a fait son entrée au programme olympique en 2014, à Sotchi, et que la Russie s’était parée d’or devant le Canada et les États-Unis à l’époque.

Il s’agit d’une médaille que les Canadiens étaient d’ores et déjà assurés d’obtenir. Ils étaient en effet certains de coiffer la couronne olympique avant même la dernière épreuve, grâce à la victoire de Patrick Chan dans le programme libre messieurs (179,75). Celui-ci s’était tout simplement placé devant le Russe Mikhail Kolyada (173,57) et à la troisième place de Gabrielle Daleman dans le programme libre dames (137,14) dans la matinée.

73 points pour le Canada

Le Canada totalise donc 73 points juste après le succès en danse libre des champions du monde en titre Tessa Virtue et Scott Moir (118,10). Un Canada qui devance donc les athlètes olympiques de Russie qui ont quant à eux 66 points et qui sont vainqueurs du programme libre dames avec la récente championne d’Europe Alina Zagitova (158,08, nouveau record personnel. Ils devancent donc également les États-Unis et leurs 62 points, mais aussi l’Italie et ses 56 points et le Japon et ses 50 points qui suivent de près le haut du classement. Il n’est donc pas trop tard pour vérifier les cotes de ces athlètes sur Bwin, afin de parier en ligne sur votre ou vos favoris du moment.

Le vent joue les perturbateurs aux JO-2018

Pas de chance pour les JO-2018 qui voient ici un vent repousser encore le début des épreuves de ski alpin. En effet, des rafales de vent à 100 km/h au départ ont obligé les organisateurs, ce lundi matin, à devoir reporter le slalom géant dames des Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang. Une session de la compétition qui est donc reprogrammée pour jeudi 15 février. Si cette date vous dit quelque chose, c’est tout simplement car on se retrouve ici le même jour, sur le calendrier, que la descente messieurs qui avait été elle-même déjà été reportée dimanche 11 février à cause du vent également. On peut donc être assuré ici que le programme de l’alpin sera donc plutôt particulièrement dense jeudi sur les sites de Yongpyong, réservés aux épreuves techniques. Mais également sur les sites de Jeongseon, qui proposent la piste des courses de vitesse.

La Française Tessa Worley, double championne du monde en 2013 et en 2017, ne cache pas sa surprise en déclarant dans la presse à ce sujet : « Je suis un peu surprise. On nous avait dit que le géant olympique allait se faire… J’étais vraiment dedans. Peu importe le vent qu’il pouvait y avoir dehors, j’étais prête. Maintenant, la décision a été rapidement prise. On va pouvoir se retourner et faire de cette journée un petit peu plus calme une journée de récupération pour retourner au mastic quand les conditions seront plus favorables ».

Il faudra alors faire preuve de patience et les entraîneurs, ainsi que les concurrents, acceptent mieux la décision du report après avoir pris un peu plus de recul sur la situation. Romain Velez, le chef du groupe technique dames de l’équipe de France qui s’attendait à vivre une journée difficile s’est même résigné : « Les conditions de neige sont plutôt très bonnes, mais il y a énormément de vent ».

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !