Le PSG termine sur une bonne note

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !

Même si nous parlons ici d’un match amical, il n’en reste pas moins que le PSG termine par une victoire, avant d’attaquer sa quête pour le Trophée des champions. On ne peut donc que savourer pour le moment les diverses photos qui sont publiées dans les médias sportifs et montrant par exemple le joueur du Paris Saint-Germain Christopher Nkunku, heureux buteur lors du match amical face à l’Atlético Madrid à Singapore du 30 juillet 2018.

Une victoire pour conclure

Il faut bien avouer que l’on sent une équipe du PSG qui est fin prête à affronter son prochain championnat. Et c’est toujours bon de se créditer d’une victoire pour finir une saison avant de commencer une nouvelle. Le Paris Saint-Germain vient de se montrer efficace, notamment depuis son renforcement par le retour de plusieurs cadres, et a terminé hier, lundi 30 juillet, sur une bonne note sa préparation. Il a remporté son duel face à l’Atlético de Madrid (3-2) à Singapour. Une victoire qui tombe pile-poil à cinq jours de son prochain et premier rendez-vous de la saison : le Trophée des champions.

Et c’est le tout jeune Virgiliu Postolachi qui a redonné le sourire aux Parisiens, à l’aide d’une superbe frappe dans les arrêts de jeu (90e+2). Il faut bien avouer qu’il fallait cependant cela pour redorer le blason du PSG qui restait sur trois défaites consécutives dont une assez lourde samedi dernier contre Arsenal (5-1).

Les vacances se terminent pour le PSG

Il souffle comme un air de reprise sur le terrain pour l’équipe du PSG. Le nouvel entraîneur Thomas Tuchel s’est appuyé, pour la première fois, sur plusieurs cadres de l’exercice précédent et compose donc une équipe avec Marco Verratti, Angel di Maria, Layvin Kurzawa, Giovani Lo Celso et Kevin Trapp. Des titulaires présents, en plus d’Adrien Rabiot qui ne devrait pas avoir trop froid cette saison et Lassana Diarra.

Malgré l’absence des stars comme Kylian Mbappé et Neymar, qui sont encore en vacances pour se remettre à leur manière du mondial 2018 en Russie, Thomas Tuchel a donc pu amorcer le début d’une montée en puissance. Et c’est bien ce qu’il faut avant l’affiche de la rencontre-choc contre Monaco qui se déroulera samedi à Shenzhen en Chine. Un duel au sommet pour l’éventuelle première coupe de son mandat, et à deux semaines de la reprise du Championnat, contre Caen le 12 août.

Mais il faut bien avouer que le PSG est tombé face à une équipe de l’Atlético plutôt déplumée. Il aura affronté en effet une équipe sans la présence de ses champions du monde comme Antoine Griezmann, Thomas Lemar ou encore Lucas Hernandez. De plus, il manquait à l’appel sa charnière Diego Godin – José Maria Gimenez, et son attaquant Diego Costa ainsi que son gardien Jan Oblak qui étaient également absents sur le gazon.

Des Parisiens qui ont montré des signes de progrès

Arrivé à peine dimanche dans la cité-État asiatique, Di Maria s’est très vite montré très en jambes en première période. On retrouvera également un Christopher Nkunku très en forme, qui marquera même ici son deuxième but en trois jours. En ce qui concerne la défense du PSG, l’arrière-garde a également limité la casse après avoir encaissé en effet pas moins de 12 buts sur ses trois dernières sorties. Une défense solide qui craquera cependant en fin de match, après que Tuchel ait remplacé ses meilleurs éléments à la mi-temps.

Et c’est Victor Mollejo, à la 76e et Antoine Bernede qui marquera contre son camp à la 86e, qui tromperont Trapp. Deux buts qui laisseront alors planer de longues minutes l’espoir d’une séance de tirs au but. Un suspense insoutenable qui tiendra en haleine les 22.000 spectateurs du Stade National, avant de se dissiper suite au coup de sifflet final de la rencontre. Il faut dire que le match ne manquait pas de rebondissement, avec auparavant une très belle action de Nkunku à la 32e ; puis de Moussa Diaby à la 71e. Ils avaient alors offert un avantage logique au PSG, qui maîtrisait globalement le jeu et dominait la partie, malgré quelques alertes à la 11e et 41e minute de la rencontre.

Ce sera finalement le tout jeune et juste majeur Postolachi, qui a signé en juillet son contrat pro le liant jusqu’en 2021 avec le club de la capitale, qui conclura la rencontre avec une très belle frappe qui marquera pour le coup de canon sonnant la préparation estivale du PSG. Il est temps à présent de faire place aux choses sérieuses et de commencer à surveiller vos équipes favorites pour vos paris en ligne sur les sites de bookmakers comme Unibet ou encore ParionsSport.

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !