L’OM bat Monaco la 4e journée de Ligue 1

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !

Nous nous intéressons aujourd’hui au match de Ligue 1 qui a permis en fait à Thauvin et à Germain d’offrir à l’OM une victoire face à Monaco, malgré quelques erreurs de Rami. Une rencontre pleine de rebondissements qui s’est déroulée à Monaco ce dimanche 2 septembre 2018.

Marseille réalise un gros coup

On peut assurément dire que ce n’était pas gagné pour l’OM qui avait concédé un début de seconde période plutôt médiocre en clôture de la 4e journée de L1, voir même raté, par la faute de Rami. Mais les résultats sont là et Marseille a réalisé un assez gros coup dimanche en s’imposant à Monaco (3-2). Mais cette victoire, le club la devra incontestablement aux remplaçants Thauvin et Germain qui ont renversé la vapeur en toute fin de match ce dimanche soir.

L’OM aura cependant effectué une première période très aboutie, mais un peu endeuillée par Rami qui sera alors auteur de deux erreurs. Une équipe qui craquera alors très vite en début de seconde période, mais qui trouvera ensuite dans les entrées de Thauvin et Germain deux chances de remonter la pente et de finalement repasser devant. Les deux buteurs ont effectivement changé la donne en permettant au final à Marseille de gagner à Monaco. Mais plus qu’une simple victoire, c’est carrément un exploit puisqu’il s’agit ici d’une première après cinq défaites consécutives.

L’OM sérieux prétendant au podium

Toutes les cotes se sont enflammées sur les sites de bookmakers comme Netbet, avant, et pendant la rencontre. Avec cette victoire, l’Olympique de Marseille prouve qu’il sera un sérieux prétendant au podium. Mais cette rencontre confirme également à Monaco que cette saison serait vraiment compliquée pour l’équipe du Rocher. Même si on a pu constater qu’il existait du talent au sein de l’équipe, il reste cependant à Leonardo Jardim à construire une équipe fiable et solide pour aller plus loin en championnats.

Si le match respirait le haut-niveau et que le début de rencontre était fidèle aux attentes au niveau de l’engagement comme de la qualité tactique des deux équipes, il n’en reste pas moins cependant que les deux attaques avaient mal réglé leurs mires au niveau de la finition. On verra même les hommes de Rudi Garcia se créer deux belles opportunités durant le premier quart d’heure.

Monaco dominé par l’OM

Mais avant de parler des erreurs, nous vous proposons de refaire rapidement le match du côté des Marseillais. On ne peut que commencer cette rétrospective par le centre parfait de Bouna Sarr qui trouvait alors Kostas Mitroglou, préféré sur le moment à Valère Germain. Même si la volée sera appliquée et soignée, elle sera cependant sans surprise pour un très bon Diego Benaglio à la 7e minute.

Autre action en la qualité de la tête de Sarr, suite à un débordement de Jordan Amavi. Une tête qui sera alors détournée en corner par Jemerson à la 13e minute. Dimitri Payet effectuera alors un excellent centre qui ne trouvera cependant aucun preneur à la 26e alors que de son côté, à 37 minutes du coup d’envoi de la rencontre, une difficile volée de Mitroglou sera détournée par Benaglio au pied de son premier poteau. De belles actions, mais pas de chance.

On retrouve alors une équipe de l’OM qui avait dominé toute la première période, sans avoir en fait marqué un seul but. Et c’est Mitroglou qui changera ensuite la donne, sur un nouveau centre parfait de Payet. Il claquera une tête qui laissera cette fois Benaglio pantois (0-1, 45+1). Renversement de situation et ascendant psychologique sur son adversaire, l’OM menait à présent à la pause. Rien de plus logique si on analyse la première période avec une équipe de Monaco dominée et une formation de Garcia qui n’a rien concédé à son adversaire.

L’entraîneur de l’OM expliquait qu’il souhaitait une équipe plus hermétique. D’où cette décision de mettre Sarr à la place de Thauvin, histoire de montrer un profil de l’équipe phocéenne bien plus défensif. C’est un challenge réussi haut la main, car l’attaque monégasque n’aura finalement pas existé. On ne notera qu’une seule pseudo-frappe cadrée sur la tête de Falcao.

Thauvin et Germain réparent les erreurs de Rami

Monaco ne lâchera pas l’affaire, continuant à effectuer un fort pressing haut avec notamment Falcao qui récupérait une passe ratée de Rami. Un champion du monde troublé sur le moment qui se rattrapera en sortant la frappe du capitaine monégasque, qui venait de dribbler Pelé. Mais ce sera en vain et Youri Tielemans surgira comme un diable pour croiser victorieusement la reprise du droit à la 48e minute, égalisant au début de la seconde période.

Et certains vous le diront, surtout ceux qui misent énormément sur des sites de paris sportifs en ligne : un match peut vraiment changer du tout au tout en termes de physionomie lorsque la confiance change de camp. Et c’est bien ce qu’on a pu constater alors en début de seconde période qui a vu Marseille et Rami être en très grande souffrance, alors qu’ils s’étaient tous montrés si solides avant la mi-temps.

Rami manquera alors un tacle qui permettra à Falcao de donner, en l’espace de cinq minutes, l’avantage à Monaco (2-1, 53e).
Garcia lançait alors Thauvin pour réagir à la 62e. D’entrée, il devançait Barreca et reprenait de peu au-dessus un centre d’Ocampos. La rencontre se bouclera avec une victoire de l’OM 3 buts à 2, mais pas sans difficultés pour les deux équipes qui ont encore du pain sur la planche pour atteindre les sommets du classement de la Ligue 1 toujours dominé par le trio de tête du PSG en première position, collé par Dijon et Toulouse à ce jour.

N’hésitez pas à miser sur l’équipe que vous voyez réellement remporter prochainement ce championnat de Ligue 1 sur Bwin.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !