L’OM cède du terrain en s’inclinant à Lyon

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Voici que la semaine ne démarre pas vraiment avec de bonnes nouvelles pour les supporters de Marseille. En effet, Lyon pousse Marseille du podium, et Nice marque son retour en force le dimanche 17 décembre 2017. On peut donc littéralement parler de choc dominical pour l’OM qui se voit écrasé lors d’un match clôturant la 18e journée de Ligue 1. L’OL a pris le meilleur sur L’OM Marseille (2-0) et récupéré la troisième marche du podium, alors que Nice a surgi quant à elle à la 6e place.

Marseille cède du terrain

Ce n’est plus une surprise, le PSG, facile vainqueur samedi à Rennes (4-1), reste leader souverain de cette Ligue 1 et se trouve dans un trio de tête qui bouge énormément depuis quelques semaines, au niveau de la seconde et troisième place. On retrouve donc depuis dimanche, l’OM qui a cédé du terrain en s’inclinant à Lyon, comptant de ce fait à présent trois longueurs de retard sur son bourreau du jour et Monaco qui a été vainqueur 4-0 vendredi 15 décembre face à Saint-Étienne. On a pu assister à une très belle victoire de Lyon qui s’est imposé sur le terrain suite à un majestueux coup franc de Fekir, qui a échappé des mains de Mandanda comme une savonnette à la 6e minute de la rencontre. De quoi déstabiliser les Phocéens qui ont ensuite dû encaisser un second but à la 51e minute avec une tête rageuse de Mariano. Un sans-faute et un match équilibré, où le gardien rhodanien Lopes a su se montrer efficace et briller comme il se doit.

Lyon retrouve le moral

Il n’en fallait pas moins à l’OL pour le regonfler à bloc et lui redonner confiance. Cette victoire a fait inévitablement un bien fou à l’équipe qui restait désespérément sur trois défaites sur leurs cinq dernières rencontres, toutes compétitions confondues. Une victoire qui tombe également à pic pour Joël Bats qui vivait ici son dernier match en tant qu’entraîneur des gardiens de l’OL, après 17 ans de bons et loyaux services. Mais le bonheur des uns faisant forcément le malheur des autres, cette fin de match a été subie de l’autre côté avec plus d’amertume, marquant ainsi un coup d’arrêt violent à la dynamique des Marseillais, défaits ce soir-là après douze matches de suite sans défaite en L1. Ils échoueront alors à marquer dans un match de championnat pour la première fois de la saison ! Mais la partie sera remise mercredi 20 décembre, pour la dernière journée avec au programme les matchs de Toulouse-Lyon, Monaco-Rennes et Marseille-Troyes.

Nice remonte en 6e place

Grâce à cette 4e victoire d’affilée lors de la 18e journée de Ligue 1, Nice remonte et refais surface en atteignant une belle et honorable 6e place. Une place à laquelle pas grand monde s’attendait à la voir arriver, surtout après sa défaite cuisante face à Lyon qui était venu l’humilier 5-0 pour l’enfoncer en bas du classement, à la 18e place. Mais dimanche a été profitable à l’équipe et surtout à Balotelli, l’avant-centre italien, qui marquera le premier but dès la 36e minute de match. Il ajoute ce but à son compteur de 10 buts en L1 cette saison, mais sera cependant suspendu pour le dernier match de l’année qui se déroulera mercredi à Lille.

Bordeaux sombre

Si Nice grimpe, d’autres équipes dégringolent. Et c’est le cas de Bordeaux qui n’en finit pas de descendre dans le classement suite à sa série noire qui s’étire dans le temps. Il faut dire que le compte est alarmant. Bordeaux comptabilise ici son 6e revers d’affilée à l’extérieur, et peut se contenter d’une seule victoire sur ses 11 derniers matches de championnat… Une catastrophe. Et ce n’est pas la titularisation de Prior comme gardien à la place de Costil qui sauvera les choses, malgré les impressions de Jocelyn Gourvennec qui vie un drame avec cette équipe, et qui s’explique en restant objectif et confiant pour la prochaine rencontre avec Montpellier mercredi prochain : « Moi, je suis dans mon match, dans mon métier. Je suis à la bagarre avec mon équipe et mon groupe. Le match prochain est vital. ».

Nantes 5e devant Nice

Le classement est fixé pour le moment jusqu’aux fêtes de fin d’années et Nantes passera donc Noël avec une 5e place, remportée à l’issue d’une première phase rondement menée. En effet, il est crédité de neuf victoires, toutes conclues par un but d’écart, et jamais plus de deux inscrits par match. Et il se sera fait remarquer contre Angers (1-0), un club qui reste toujours coincé dans la zone rouge au 19e rang. Nantes peut remercier Sala qui transformera un penalty décisif accordé à la 24e minute. Les Canaris ont ensuite su faire le dos rond dans la dernière demi-heure en jouant à dix contre onze, après l’exclusion de Bammou pour un second avertissement à la 65e minute de la rencontre.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !