L’US Open de New York étouffe sous la chaleur

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Il n’est pas évident pour certains sportifs de faire avec, mais l’US Open impose cependant d’incommodantes conditions de jeu depuis hier. New York étouffe en effet sous la chaleur humide pour accompagner les 1ers tours de Djokovic et de Federer. On devra même accorder une pause rafraîchissante pour Novak Djokovic lors du 1er tour de l’US Open, à New York, le 28 août 2018.

L’enfer sur court

Ce n’est pas le titre d’un film, mais plutôt les conditions sous lesquelles les joueurs de tennis arborent le tournoi. On retrouve des températures autour de trente-cinq degrés, accompagnées d’une humidité plutôt accablante. Des conditions qui mettent en périls certains paris en ligne sur Bwin et qui rendent les pronostics bien plus obsolètes ces dernières heures. L’US Open, où Novak Djokovic et Roger Federer ont fait leurs premiers pas mardi, est depuis plongé sous une chaleur étouffante et plutôt contraignante. Il suffit de voir les corps ruisselants, les tenues imbibées et les visages rougis des joueuses pour comprendre les conditions infernales que subissent les sportifs sur les courts.

Des conditions infernales

On a pu assister à une humidité infernale depuis lundi soir. Le N.1 mondial Rafael Nadal avait en effet déjà dressé le tableau après son match, face à son compatriote David Ferrer. Un duel qui avait alors très vite tourné au concours de tee-shirts mouillés, pour le plus grand plaisir de ces dames.

Depuis mardi, ce ne sont plus des courts de tennis new-yorkais, mais plutôt des champs où les abandons ont fleuri que nous voyons apparaître. Une vraie hécatombe d’abandons qui a commencé avec l’Argentin Leonardo Mayer. Il faudra même lui prendre la tension après seulement une heure de jeu. Puis ce sera au tour du Lituanien Ricardas Berankis et le qualifié italien Stefano Travaglia, victime de crampes, qui ont suivi en début d’après-midi. Pour résumer, on a pu assister à près de la moitié (3 sur 8) des matches masculins terminés en avance.

On a donc pu assister à des rencontres sous des conditions extrêmes, qui ont cependant conduit les organisateurs à accorder dix minutes de pause entre les troisièmes et quatrièmes sets des simples messieurs. On assiste ici à une règle mise en place pour la toute première fois à l’US Open. Et il ne fait aucun doute que cette règle sera reconduite au jour le jour jusqu’à la fin du tournoi.

Du côté féminin

On semble un peu plus adapté à la chaleur du côté féminin. En effet, ces grosses chaleurs humides n’ont pas empêché les premières têtes de série de poursuivre leur parcours dans le tableau féminin.
En effet, la N.2 mondiale Caroline Wozniacki, la Tchèque Petra Kvitova (5e) et la Lettonne Jelena Ostapenko (10e) ont franchi avec brio, et surtout sans abandons, le premier tour. La Danoise Caroline Wozniacki se permettra même de faire un peu d’humour en plaisantant à ce sujet pour gérer la situation : « Entre les jeux, je me disais que j’étais à la plage, une Margarita dans la main ! ».

Mayer et la chaleur

Ce qui n’était par contre pas vraiment du goût de Mayer qui n’avait apparemment quant à lui pas vraiment le cœur à rire et à prendre la situation sous le ton de l’humour.

Premier à jeter l’éponge dans la matinée et après deux heures et demie de combat, dans le quatrième set de son premier tour, l’Argentin Leonardo Mayer, qui est classé 43e, était donc particulièrement remonté contre les organisateurs. Il expliquera un peu amer : « Je crois qu’il ne faut plus jouer en cinq sets parce que tant qu’un joueur ne sera pas mort, ils n’arrêteront pas. La seule solution, c’est d’écourter un peu les matches parce que nous ne maîtrisons pas la chaleur. Je n’ai pas supporté, j’ai essayé, mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais plus jouer, c’était impossible. Je n’allais pas mourir sur le court… ».

Djokovic et Federer contre la chaleur

Emboitant le pas à Nadal et Murray qui avait commencé leur tournoi la veille, c’est au tour des deux derniers membres du « Big Four » d’entrer en lice dans le tournoi. Réunis pour la première fois en Grand Chelem depuis plus d’un an, Novak Djokovic (6e) et Roger Federer, ont donc attaqué l’US Open mardi 28 août sous les grosses chaleurs.

Le Serbe de 31 ans était alors opposé dans l’après-midi au Hongrois Marton Fucsovics (41e), alors qu’il est plongé dans un bain de jouvence depuis son sacre de la renaissance à Wimbledon. Une victoire qui l’aura repositionné comme l’un des deux plus sérieux prétendants au titre, avec son trophée à Cincinnati il y a deux semaines. Mardi, au premier tour, il s’est défait en quatre sets du Hongrois Marton Fucsovics (6-3, 3-6, 6-4, 6-0).

Du côté de Federer, ce dernier devait lui succéder en soirée sur le court Arthur-Ashe face au Japonais Yoshihito Nishioka, classé 177e. Titré sans discontinuer entre 2004 et 2008, le Suisse de 37 ans aux vingt couronnes en Grand Chelem rêve quant à lui de mettre fin à dix ans de disette à New York. Et il compte le faire tout juste un mois et demi après avoir trébuché dès les quarts de finale sur son gazon chéri. Roger Federer s’est qualifié pour le deuxième tour de l’US Open grâce à sa victoire contre Nishioka (6-2, 6-2, 6-4).

N’oubliez pas que vous pouvez miser à tout moment sur ces sportifs sur les sites de bookmakers comme Unibet ou encore ParionsSport, histoire de remporter de gros gains facilement et rapidement dans des conditions optimales, même si la chaleur joue les trouble-fêtes ces dernières heures à New York.

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !