Victoire de Vettel au Grand Prix du Brésil

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Il est temps de faire le point sur tout ce que vous n’auriez pas dû rater autour du Grand Prix de Formule 1 du Brésil qui s’est déroulé à Sao Paulo.

Sebastian Vettel fait plaisir à Ferrari

Deux hommes sont sortis avec les honneurs lors de ce championnat. On retrouve donc Sebastian Vettel, mais également Lewis Hamilton considérés tous deux comme les deux hommes forts de la saison et bien sûr de cette course. Mais attention, car ils sont peut-être à égalité ici, mais ne le sont pas vraiment pour les mêmes raisons. Passons directement à Sebastian Vettel qui a particulièrement brillé au départ. Il prendra même le meilleur sur Bottas, à l’intérieur du premier virage, marquant ici une action plutôt audacieuse qui a, pour cette fois, tourné réellement à son avantage alors que le reste de sa course a été finalement assez tranquille vue de l’extérieur.

Il n’a pas été vraiment mis sous pression par le Finlandais jusqu’au moment de son arrêt aux stands où le pilote Ferrari a cependant très bien géré son avance pour aller signer une 5e victoire cette saison. Quant à son rival de tous les jours, Lewis Hamilton, il a été donc été relégué à la 2e place du Championnat à 22 points, animant le Grand Prix avec sa remontée depuis les stands. Le pilote s’est retrouvé en tête, durant quelques boucles, car il était sur une stratégie décalée alors qu’il était déjà 7e après 14 tours. On a pu voir un Lewis tout tenter pour monter sur le podium, échouant de très peu de concrétiser son ambition à huit dixièmes de Kimi Räikkönen. On a pu voir ici un vrai champion, faisant honneur à son quatrième titre de champion du monde, en tentant de se rattraper après son erreur des qualifications.

Hamilton 4e et Vettel s’impose

On a pu constater une très belle remontée de Daniel Ricciardo (Red Bull), même si elle est passée plus inaperçue que celle de Hamilton sur qui les regards étaient tous braqués. Fortement impacté par l’accrochage entre Kevin Magnussen et Stoffel Vandoorne dans le premier virage, l’Australien qui était alors 14e sur la grille, a perdu quelques places et a dû être contraint de passer dès le premier tour aux stands. Pilotant une Red Bull bien moins performante que la Mercedes, il a cependant dépassé plusieurs pilotes en prenant parfois de gros risques pour arriver à une sixième place finale, derrière son coéquipier Max Verstappen. C’est pour ce pilote qui revient de loin, une très belle récompense.

Et Felipe Massa dans tout ça ?

On peut dire que Felipe Massa (Williams) a signé une de ses plus belles courses de la saison pour célébrer le dernier Grand Prix du Brésil de sa carrière. Alors qu’il était placé en 9e position sur la grille de départ, il a réussi un dépassement sur Fernando Alonso lors du restart. Mais il fera même l’affront de gérer puis de résister au retour de l’Espagnol dans les derniers tours. Tout s’est vraiment joué sur le fil pour le pilote McLaren qui aura alors réussi à tenir sa 7e place jusqu’au bout en faisant preuve ici d’une très bonne performance pour ce vice-champion du monde 2008 qui a alors reçu les félicitations chaleureuses de son fils, à la radio, après la course. Il se permettra même de repasser devant son coéquipier au Championnat avec 6 points marqués, contre aucun pour Lance Stroll (42-40) terminant en 16e position.

Pierre Gasly et son travail propre

Alors qu’il a été pénalisé sur la grille de départ en étant placé 19e (25 places), Pierre Gasly a signé finalement une course qui s’est avérée se montrer solide et propre. On pourrait même affirmer qu’il signe ici sa meilleure performance depuis son arrivée chez Toro Rosso puisqu’il a en premier lieu su éviter les accrochages du premier tour ; lui permettant par la même occasion d’être dans le top 10 pendant quelques tours ; mais également, car il n’a ensuite pas commis d’erreurs alors qu’il était en position de retardataire. On retrouve alors ici un pilote qui prend sa 12e place finale, certainement le mieux qu’il pouvait espérer ce dimanche.

Fernando Alonso

Il existe de fortes chances qu’après avoir réussi à placer sa McLaren en 6e place sur la grille, que Fernando Alonso espérait sans doute mieux que la 8e place…Mais le pilote expérimenté à très bien compris qu’il serait difficile, voire impossible de résister à Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo partis derrière lui. On se doute cependant qu’il devait imaginer par contre pouvoir résister à la Williams de Felipe Massa. Mais c’était sans compter sur Massa qui s’est alors montré bien plus rapide dans la ligne droite lors du restart. On assiste donc encore une fois au même problème de vitesse de pointe pour la McLaren que l’on constate habituellement. Après la course, l’Espagnol parlait même de 40 à 50km/h de déficit avec le DRS (système d’activation de l’aileron arrière), ce qui laisse présager ici des conditions dans lesquelles il devient vraiment impossible de rivaliser.

Valtteri Bottas

Même si Valtteri Bottas (Mercedes) a réalisé une très belle pole samedi, devant les Ferrari, il ne faut pas oublier qu’il l’a fait en profitant de l’erreur de Lewis Hamilton pour se montrer. Étant donné que les pilotes se sont retrouvés sur un circuit où dépasser est difficile, la victoire lui était alors quasiment promise. Mais le lendemain, c’est un autre pilote qu’on retrouve alors sur le circuit. La différence de niveau entre les deux coéquipiers a même été plutôt criante lorsque l’on considère qu’ils ont la même voiture.

En effet, il était plutôt difficile d’expliquer pourquoi le Finlandais n’est pas arrivé à mieux que suivre le rythme des monoplaces italiennes, alors que l’Anglais, parti des stands, a remonté tout le peloton pour finir 4e à 2″6 de Bottas. Il y a donc de fortes chances qu’Hamilton aurait sans doute remporté facilement la course s’il avait été en pole.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !