Le Belge David Goffin a battu Adrian Mannarino

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

David Goffin remporte son match face à Adrian Mannarino

Le Belge David Goffin a finalement pris le dessus sur Adrian Mannarino pour ce second tour du tournoi de tennis Rolex Paris Masters. On a pu assister à une rencontre aux effluves de finale de Coupe Davis entre le Belge David Goffin qui a battu Adrian Mannarino (6-2, 2-6, 6-3). Cette victoire lui permet donc d’affronter prochainement un autre Français en huitième de finale : Julien Benneteau. Mais revenons à cette rencontre incroyable. On a pu admirer un David Goffin vraiment solide dans la troisième manche face à Mannarino qui savait pourtant qu’il avait un joli double coup à jouer.

Adrian Mannarino était effectivement bien décidé et motivé à atteindre les 8es de finale à Bercy pour la première fois de sa carrière. Il voulait bousculer les certitudes Yannick Noah, capitaine tricolore en lui montrant qu’il avait « les épaules » pour cela. Mais un jeu où il s’est montré trop irrégulier mercredi 1er novembre a mis fin à son ambition et il n’a pas pu renverser le 10e joueur mondial. Il avait pourtant bien commencé la rencontre en volant le service de Goffin (2-0) dès le début du match, mais il n’a absolument pas pu surfer sur sa dynamique, se retrouvant même à la grande surprise de l’assistance, à complètement déjouer en enchaînant les fautes directes les unes après les autres, offrant une occasion en or à son adversaire de se remettre dans le bain. Un vrai cauchemar s’ensuit alors pour Mannarino qui n’a plus jamais réussi à conserver sa mise en jeu dans une première manche où il perdra alors six jeux d’affilée pour un score de (6-2) …

On sait que Mannarino affirme souvent dans ses interviews manquer de confiance en lui. C’est pour cette raison que cette soudaine rechute l’a révolté alors que tout s’est donc joué dans l’ultime manche. Il n’a pas su s’empêcher de retomber dans ses travers en redevenant trop tendre. Fatigue physique ? Il n’a réellement pas réussi à dicter les échanges au point de se heurter plus souvent au filet qu’à son adversaire. Le Français doit donc se faire à l’idée qu’il n’est plus de la partie, et qu’il doit se faire une raison. Il n’a pas bien joué face à un Goffin qui n’a absolument pas été transcendant lors de la partie, mais qui s’est avéré se montrer suffisamment solide pour ne pas se laisser surprendre et qui se mesurera au prochain tour à un autre Français qui est encore plus motivé : Julien Benneteau.

Adrian Mannarino se dévoilera alors dans la presse à l’issue de ce match où, particulièrement déçu après sa défaite, il n’a cependant pas cherché d’excuse en assumant ses erreurs et en estimant qu’il avait « fauté », sans pouvoir véritablement expliquer pourquoi : « Ma qualité de jeu n’était pas très bonne tout au long du match. J’ai fait ce que j’ai pu, je n’étais pas dans un très bon jour. Je me suis accroché, avec les moyens que j’avais. Ça a suffi sur le deuxième set, mais j’étais loin du compte sur l’ensemble de la rencontre. Je me sentais bien avant le match, je n’avais aucun problème physique… Non, vraiment, c’est moi qui ai fauté aujourd’hui. Le fait est que je ne contrôlais pas bien la balle et que j’ai commis beaucoup trop de fautes. Ce n’était pas facile de jouer, ce soir. C’est dommage. J’avais envie de bien faire devant ce public qui m’encourageait vachement. Ça n’a pas été le cas. Goffin n’était pas au top de ses sensations, mais je n’ai pas réussi à saisir ma chance. ».

Le Croate Marin Cilic s’impose

On a pu retrouver encore une fois un Marin Cilic, tête de série n°3 et 5e mondial, solide comme un roc dans son duel à Borna Coric. Il s’est donc imposé au deuxième tour face à son jeune compatriote (6-4, 6-3) et réussit donc par la même occasion son entrée dans le tournoi Rolex Paris Masters. Marin Cilic a su trouver les gestes sur le court pour prouver à son jeune compatriote Borna Coric de 20 ans, qu’il en a encore sous le moteur, mais surtout qu’il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’expérience. Lors de ce fabuleux duel du deuxième tour, Cilic l’a breaké au dernier jeu du premier set, puis à l’avant-dernier du deuxième, pour s’imposer en 1h35 et de manière un peu plus difficile que ne l’indique en fait le score (6-4, 6-3). Il signe ici sa sixième victoire en six matches l’un contre l’autre, et la quatrième cette année ! Cilic est donc un joueur sur qui vous devriez miser sur Unibet car il a encore une belle carte à jouer dans la partie basse du tournoi, alors qu’il sera opposé en huitième à Roberto Bautista Agut, classé n°14.

Jérémy Chardy tombe face à Roberto Bautista Agut

Nous venons de vous annoncer la programmation du prochain match en 8e de finale avec Roberto Bautista Agut face à Marin Cilic. En effet, Jérémy Chardy s’est trouvé trop court face à l’Espagnol Roberto Bautista Agu, et a vraiment souffert (6-4, 6-1) au deuxième tour, allant jusqu’au bout de ses limites. La journée avait pourtant plutôt bien commencé pour les Français qui voyaient la victoire de Lucas Pouille, puis celle de Julien Benneteau face à Jo-Wilfried Tsonga. Mais le vent a tourné ensuite avec les éliminations successives de Richard Gasquet, Adrian Mannarino et finalement Jérémy Chardy qui a alors montré ses limites face à Roberto Bautista Agut sur le court n°1. Réussissant à revenir de courageusement de 1-4 à 4-4 dans la première manche, il est resté cependant plutôt brouillon et s’est très vite retrouvé débordé, se rendant même coupable de neuf doubles fautes avant de perdre sept jeux d’affilée. Au bout du rouleau, il baissera alors le pavillon dans un dernier jeu où il a pourtant eu plusieurs balles de débreak (6-4, 6-1).

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !