Bleus pas favoris pour la prochaine Coupe Davis

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Il est temps de faire aujourd’hui le point sur la Coupe Davis et le fait qu’il n’existe pas vraiment beaucoup de marge pour Yannick Noah, le capitaine des Bleus.

Des Bleus pas vraiment en forme

Et c’est le moins qu’on puisse dire, surtout lorsqu’on sait que Jo-Wilfried Tsonga est par exemple plongé dans une convalescence qui n’en finit plus ou que Gaël Monfils se retrouve encore une fois blessé. Il faut bien avouer que l’US Open a maltraité particulièrement des Bleus à présent patraques et pas vraiment optimistes pour le prochain tournoi. C’est donc sans surprise que l’on voit des options pour Yannick Noah ne pas vraiment se faire légion avant d’annoncer sa liste ce mardi pour la demi-finale de Coupe Davis qui se déroulera du 14 au 16 septembre à Villeneuve d’Ascq. Une rencontre qui se déroulera donc dans près de dix jours et qui reste un casse-tête pour le sélectionneur des Bleus.

Mais c’est en fait paradoxalement le genre de situation qu’il a l’habitude de vivre depuis de nombreuses années déjà. Pour cette saison, Yannick Noah devra s’adapter encore une fois et calquer son comportement sur celui du célèbre MacGiver en bricolant un peu plus chaque fois pour aligner une équipe qui se montrera assez compétitive pour tenir le choc ultime. Il devra donc se passer de Tsonga qui n’en finit plus d’être en convalescence à cause de sa blessure au ménisque gauche. Un sportif qui n’a plus joué en fait depuis le 10 février dernier. Il devra également se passer de Monfils qui s’est encore une fois blessé au poignet à l’US Open. Deux absences marquantes avant une rencontre importante de Coupe Davis. C’est un classique et du déjà vu pour Noah qui n’est cependant pas à court de talents dans son équipe.

Il faut dire que le capitaine de l’équipe de France a en effet l’habitude de ce genre de situation, et il avait par exemple déjà puisé dans les réservistes face à l’Italie en quarts de finale, emmenant alors Jérémy Chardy avec Lucas Pouille, qui avait parfaitement fait le job. Mais nous sommes à présent à un cran au-dessus et le calibre n’est plus le même pour cette demi-finale face à une Espagne qui compte dans ses rangs le N.1 mondial Rafael Nadal ! La France semble destinée sur le papier et sur les sites de paris sportifs en ligne à souffrir et à ne pas vraiment briller. Il faut bien avouer que, lors que l’on constate les pronostics et les cotes sur des sites de bookmakers comme Unibet, les joueurs français sont loin d’avoir le vent en poupe en ce moment.

Une rentrée morose pour les Bleus

On se souvient de Gael Monfils, contraint à l’abandon sur blessure lors de son match face à Kei Nishikori à l’US Open à New York, le 30 août 2018. Un joueur qui manquera à l’équipe pour cette demi-finale. Mais à deux semaines du choc, il est déprimant de constater qu’aucun des joueurs français n’a gardé sa chambre à New-York pour la deuxième semaine. C’est une période alarmante qui a validé en fait le plus mauvais résultat des Bleus en une saison en Grand Chelem depuis près de 40 ans. Et c’est bien la toute première fois, depuis 1980, qu’aucun d’entre eux n’a en fait réussi à se hisser en quarts de finale d’un Grand Chelem. C’est ici, pour le sélectionneur et les parieurs en ligne sur Netbet, un excellent moyen de situer le niveau actuel du tennis masculin tricolore. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les Bleus ne sont pas à la fête ces derniers temps. Une occasion pour Yannick Noah de devoir se creuser les méninges un peu plus pour le choix de ses hommes. Mais il risque également de devoir jouer les psychologues de choc pour remonter le moral des troupes et surtout les inciter à donner le meilleur d’eux même pour cette prochaine affiche internationale.

Un choix logique s’impose pour Noah

Le capitaine des Bleus pourrait donc très bien faire le choix plutôt logique de sélectionner Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert en double. Il profiterait alors ici d’une paire au statut plutôt assuré désormais au sein de l’équipe de France, alors que trois places restent à prendre. Du côté de Lucas Pouille, le nordiste de 24 ans, son statut devrait résister à sa tournée américaine franchement décevante pour ne pas dire carrément mauvaise. Sa saison n’a pas été franchement convaincante, avec une élimination dès le 3e tour à l’US Open. Une performance qui n’est pas vraiment celle escomptée par beaucoup de personnes qui espéraient voir ce meilleur Français au classement (17e) se démarquer d’une autre manière. Mais il a montré tellement d’engagements pour la Coupe Davis que l’on voit mal Noah se passer de ses services. Mais qui pourra donc l’épauler ?

Noah devra choisir parmi un vivier peu prometteur, proposant un Richard Gasquet qui alterne le bon et le moins bon depuis quelques semaines. Il sortira même au 1er tour à Wimbledon, participera à la finale à Bastad avant de subir de nouveau une défaite au 1er tour à Cincinnati. Un parcours en dent de scie qui se conclura, après deux tours solides, par une session où il n’a pas fait de miracles à New York, étant sorti sèchement par un Novak Djokovic impérial au 3e tour.

Mais nous sommes certains que son expérience en Coupe Davis et son rang de deuxième meilleur tricolore au classement (25e), devraient théoriquement lui être favorables pour obtenir un ticket pour le Nord.

La surprise

Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert, Lucas Pouille et Richard Gasquet sont donc potentiellement sur la liste. Mais en ce qui concerne le cinquième et dernier homme ? Et bien, il est intéressant de noter que le champ des possibilités pour cette 5e place reste cependant assez vaste, car ils sont en effet nombreux à pouvoir prétendre endosser le costume du joker. On pourrait donc compter sur Jérémy Chardy, Adrian Mannarino, Gilles Simon ou encore Benoit Paire qui vient d’être opposé à Roger Federer à l’US Open le 30 août 2018.

On a affaire ici à un tennisman âgé de 29 ans et capable du meilleur comme du pire. Il possède à ce jour le moins bon classement des quatre, mais a cependant profité de New-York pour faire acte de candidature. Il confiera même après son premier tour : « C’est aussi pour la Coupe Davis que je me bats durant cet US Open. J’ai envoyé un message à Yannick. ».
Mais il ne faut pas oublier qu’il a été battu par Roger Federer au 2e tour à New-York. Une défaite qui diminue incontestablement ses chances, malgré son enthousiasme affiché de revenir sur les courts ces prochains jours. Il faut dire également qu’un profil comme celui de Mannarino peut par exemple être préféré sur surface rapide. Une option qui semble plus intéressante. On sait donc que la seule véritable surprise de la liste devrait se jouer sur ce poste.

Mais la liste reste un petit détail face à l’énorme défi qui attend les Bleus dans ce qui pourrait bien être la toute dernière rencontre de Coupe Davis. N’oubliez pas de soutenir les Français en misant sur les Bleus par exemple sur Bwin ! Peut-être que cela leur portera chance, à défaut de faire trembler les cotes chez les bookmakers.

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !