L’entraîneur du Real Madrid Lopetegui en danger

1er pari remboursé jusqu'à 100€

Profitez de l'Offre !

Nous nous intéressons aujourd’hui du côté du club du Real Madrid qui remporte un assez gros succès auprès de certains parieurs en ligne comme ceux qui jouent contre lui en ce moment sur Netbet. Mais c’est bien plus du côté de l’entraîneur Lopetegui, qui est actuellement assis sur un volcan, que du côté des joueurs que nous allons graviter ce mardi dans notre article du jour.

L’entraîneur du Real Madrid, Julen Lopetegui, n’était pas très fier lors d’une conférence de presse organisée à Madrid, le 22 octobre 2018, et nous allons vous expliquer pourquoi.

Julen Lopetegui est-il sur la sellette ?

C’est la question qui brûle les lèvres de tous les fans de foot et plus particulièrement du club de Madrid : Julen Lopetegui va-t-il tout perdre prochainement ?

En effet, alors qu’il a été déjà démis de ses fonctions au poste de sélectionneur de l’Espagne, juste avant la Coupe du monde qui s’était déroulée du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie, le technicien risque maintenant de perdre celui d’entraîneur du Real Madrid. Une éviction qui tombe plutôt mal puisqu’à tout juste une toute petite semaine cruciale entre la Ligue des champions de ce soir et le clasico, qui affole les cotes sur Unibet, du dimanche 28 octobre à Barcelone.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les postulants au titre de sélectionneurs ne manquent pas, nous permettant carrément de voir de nombreux noms de ses successeurs potentiels noircir le papier de la presse sportive depuis ces dernières heures. Parmi ces noms qui circulent, on retrouve Antonio Conte, qui était à Chelsea, mais aussi l’actuel sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez. Sans oublier la candidature de Santiago Solari, l’entraîneur de la réserve madrilène.

Un poste très convoyé

C’est également une occasion en or offerte Leonardo Jardim, qui vient de céder sa place à Thierry Henry à Monaco, et pour José Mourinho, en poste actuellement à Manchester United. L’avis de ce dernier intéresse particulièrement les journalistes sportifs qui ont évidemment demandé s’il serait intéressé par un retour à Madrid. Il ne faut pas oublier en effet que Mourinho a entraîné ce club par le passé pendant 3 ans, de 2010 à 2013.

Ce dernier a répondu, alors qu’il est critiqué en Angleterre tout en ayant prolongé récemment son engagement avec United jusqu’en 2020 : « Non, je suis heureux ici. Je serais heureux de voir mon contrat se poursuivre jusqu’à son dernier jour. J’aimerais rester après la fin de mon contrat. ».

Le 13 juin, date fatidique pour Lopetegui

En attendant une décision, on a tous conscience qu’une question prédomine. Elle est de savoir si Lopetegui, âgé actuellement de 52 ans, va être évincé finalement deux fois en l’espace d’un peu plus de quatre mois ?

Il nous paraît donc important de revenir sur ce que certains décrivent comme quelque chose qui ressemble à un immense gâchis. Tout a commencé le 13 juin 2018, à deux jours de l’entrée en lice de l’équipe d’Espagne au Mondial en Russie. Le sélectionneur est alors démis de ses fonctions après avoir annoncé sa nomination à la rentrée au poste d’entraîneur du Real Madrid.

Il faut dire que la Roja a souvent été déchirée par des forces centrifuges dans le passé. De nombreux conflits alimentés par la rivalité entre les deux grands clubs du pays, à savoir le Real Madrid et FC Barcelone. C’est la raison pour laquelle la fédération espagnole n’a pas voulu jouer avec le feu. Elle décidera tout simplement de se séparer de Lopetegui. Un choix difficile qui ne se sera même pas montré payant pour la sélection ; l’Espagne n’ayant pas pu aller au-delà des 8e de finale en Russie.

Madrid en perdition avec Lopetegui

Aujourd’hui, Lopetegui refait parler de lui, car la situation en club de cet entraîneur peut être facilement déterminé comme catastrophique. On est face à une équipe de Madrilènes qui n’ont plus gagné depuis cinq matches, arborant un palmarès inquiétant de quatre défaites et un match nul.

On peut même dire que c’est le calendrier serré du Real qui a contribué à sauver la tête de l’ancien gardien de but du club pour le moment. Mais la nouvelle défaite subie samedi 20 octobre contre Levante, en Championnat d’Espagne (2-1), ne fait que rajouter de l’huile sur le feu…Mais il est également plutôt difficile de changer d’entraîneur avant Plzen de ce mardi soir en Ligue des champions. Tout comme il paraît peu commode et facile pour l’éventuel remplaçant de débuter ce week-end, dimanche 28 octobre, dans l’atmosphère brûlante du Camp Nou.

On a pu constater samedi dernier, juste après Levante, que Lopetegui était apparu morose et particulièrement soucieux devant les journalistes de la presse sportive. Et on a pu également constater qu’hier, lundi, il n’avait toujours pas retrouvé son sourire, même si son ton et ses mots étaient un peu plus pugnaces que quelques jours auparavant. Il s’adressera même à la presse en lançant face aux micros et caméras un petit tacle : « Si vous êtes venus voir un entraîneur abattu et effondré, vous vous êtes trompés d’endroit. ». Le technicien renverra même à un journaliste trop insistant sur l’hypothèse d’un renvoi : « Ne me parlez pas de suppositions. J’ai appris dans ce club à me battre, depuis toujours. C’est l’ADN de ce club et j’ai été marqué au fer rouge. Nous allons nous battre pour renverser la situation. Elle n’est pas rose, mais nous avons le temps de changer ça. ».

Une équipe sous tension

Mais si on regarde un peu le club en action au microscope, on se rend compte que finalement certains détails trahissent la tension de cette équipe triple championne d’Europe en titre. On peut par exemple constater lundi, lors de l’entraînement, que le capitaine Sergio Ramos s’en est pris à un jeune défenseur en dégageant avec colère un ballon dans sa direction. Il ne manquera pas ensuite de s’excuser au travers d’un message sur son compte Twitter : « Je n’aurais pas dû réagir comme ça », pendant que l’image tournait en boucle à la télévision…

On se rend compte qu’il n’est en fin de compte pas si facile que ça pour le club de digérer les départs de l’entraîneur Zinédine Zidane et de la star Cristiano Ronaldo qui a rejoint la Juventus… Mais que cela ne vous empêche pas de continuer à suivre l’évolution de ce club dans ses prochaines compétitions et de peut-être miser en votre âme et conscience sur leurs prochains matchs sur des sites de bookmakers en ligne comme PMU Sport.

Jusqu'à 200€ Offerts

Profitez de l'Offre !