Rocchia et Yusuf passent pros à l’OM

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Christopher Rocchia et Yusuf Sari à l’OM

La nouvelle vient de tomber aujourd’hui. Christopher Rocchia et Yusuf Sari passent tous les deux professionnels. Et c’est le club de l’OM qui a fait signer leur premier contrat professionnel aux deux joueurs issus de son centre de formation. Ce n’est pas non plus forcément une surprise, car Christopher Rocchia, le latéral gauche de 19 ans qui était notamment présent dans le groupe marseillais qui s’est déplacé à Bordeaux (1-1) dimanche, et l’ailier Yusuf sari de18 ans ont déjà signé ce premier contrat professionnel avec l’OM le week-end dernier. Mais le club a officialisé ces signatures ce mercredi 22 novembre et nous confirme donc que ces deux jeunes joueurs sont désormais liés à l’OM jusqu’en 2021.

Saint-Étienne en manque de confiance

Le défenseur et capitaine de Saint-Étienne Loïc Perrin reconnaît dans la presse que son équipe fait preuve d’un manque de confiance flagrant et aimerait que le déclic se produise. Il centre donc tous ses espoirs autour de Julien Sablé, le nouveau coach et espère un rebond rapide de son équipe, pourquoi pas…vendredi face à Strasbourg ?

Cela fait déjà 3 semaines que nous vous annoncions, au travers de notre revue de presse du championnat de ligue 1, l’humiliation dans le derby qu’avait subi le club des verts face à Lyon (0-5). Vendredi 24 novembre, ils vont signer leur retour à domicile, au cœur de leur stade de Geoffroy-Guichard, en ouverture de la 14e journée. Ils recevront donc Strasbourg et ont bien l’intention de rompre le sort de ce Championnat qui n’a permis au club de ne remporter qu’un seul de leurs sept derniers matches en Ligue 1. Motivés et gonflés à bloc alors qu’ils sont 7e au classement, les joueurs veulent absolument repartir de l’avant à l’occasion de la réception de Strasbourg. Loïc Perrin se montre positif : « C’est important de regagner. Il n’y a pas le feu au niveau du classement, mais tout peut aller vite. Nous sommes sur une grosse série négative. Il est important de repartir sur une série positive, dès vendredi ».

En ce qui concerne la dernière défaite à Lille (1-3), il ajoute : « Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour préparer ce match. Ce n’était pas de la mauvaise volonté. On manque de confiance et de relations entre nous. Ce sont des choses qui se travaillent quotidiennement. Il nous faut un déclic. Julien Sablé insiste sur l’état d’esprit et l’attitude. Je le rejoins totalement ». Loïc Perrin et son équipe espèrent grandement avoir ce déclic pour renouer avec un public fortement déjà déçu par la lourde défaite contre Lyon. Ils ont donc la ferme intention d’emmener le public avec eux en emballant le match, en ayant un état d’esprit de conquérants et en étouffant l’adversaire pour jouer dans leur camp.

Des nouvelles de Thiago Motta

Le voilà de retour. Thiago Motta est rentré à Paris après son opération du genou droit effectuée lundi à Pittsburgh. Le PSG vient d’indiquer dans un communiqué ce mercredi que le milieu international italien de 35 ans, qui souffrait du genou droit depuis plusieurs semaines, a subi une arthroscopie et qu’il est bien rentré à Paris, accompagné par le docteur Rolland. Mais celui-ci doit cependant « observer trois jours de repos avant de débuter son programme de reprise ». Même si la date de son retour à la compétition n’est pas vraiment mentionnée, on imagine que cela pourrait graviter autour du mois de janvier 2018.

Amende salée pour Sablé

Si Saint-Étienne peine à remonter dans le classement de Ligue 1 et ne baisse pas les bras en envisageant cependant une reprise en main de son équipe lors de sa prochaine rencontre face à Strasbourg vendredi 24 novembre, il s’avère qu’elle se retrouve encore une fois victime de dommages collatéraux qui ne sont pas vraiment favorables à une reconstruction du moral. Saint-Étienne pourrait effectivement bien devoir payer 500 000 euros d’amende. La cause ? Son nouveau coach Julien Sablé n’est pas titulaire du BEPF. Le club stéphanois assure cependant avoir anticipé ce risque même si la facture se trouve être particulièrement salée puisque l’AS Saint-Étienne risque de devoir débourser 25 000 euros d’amende pour chaque match de Julien Sablé sur le banc.

On ne badine pas avec le règlement de la FFF, concernant le statut des éducateurs et des entraîneurs depuis le 1er juillet 2015. Le nouvel entraîneur des Verts, qui n’a pas encore le BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football), va peut-être porter préjudice au club, car le règlement exige que l’entraîneur principal doive être titulaire du BEPF. Légalement, en cas de constat d’absence de brevet et après une tolérance de trente jours, le club concerné doit payer une amende de 12 500 euros par rencontre en Ligue 2 et de 25 000 euros par match en Ligue 1. La date limite du délai de tolérance est donc fixée au 15 décembre et il restera alors 20 matches à l’ASSE, soit 500 000 euros d’amende en théorie. Mais cela ne semble pas vraiment affecter le club qui reste plutôt positif en assurant ne pas être surpris et avoir anticipé cette situation. En tous cas, cela n’empêche pas Sablé d’être l’entraîneur des Verts, mais cela reste une affaire à suivre…

100€ de Paris Gratuits Offerts

Profitez de l'Offre !