Simpson vainqueur du Players Championship

Jusqu'à 100€ Offerts

Profitez de l'Offre !

Le gazon a frétillé ce week-end avec un Simpson enfin récompensé au Players Championship, et un Thomas qui s’impose déjà comme le roi de la pelouse. Les photos ne manquent pas de charismes ce lundi matin, avec un affichage de Webb Simpson plutôt souriant et fier d’avoir été vainqueur du Players Championship, à Ponte Vedra Beach en Floride, le 13 mai 2018. D’autant plus qu’avec cette victoire, l’Américain a mis fin dimanche à une disette de quatre années et demie sur le circuit professionnel américain de golf (PGA). Il le fera donc en remportant le tant convoité Players Championship, qui a permis par la même occasion à son compatriote, Justin Thomas, de devenir N.1 mondial alors qu’il est tout juste âgé de 25 ans.

Une victoire pas si facile que ça

En effet, il s’agit d’une victoire qui n’a pas été si simple pour Simpson qui, malgré le fait qu’il ait été en tête depuis le 1er tour, a renoué avec la victoire non sans trembler ! D’ailleurs, si vous aviez parié sur Unibet sur ce golfeur, il existe de fortes chances pour que vous ayez eue des sueurs froides en suivant le déroulement de cette finale de compétition en direct sur votre site de paris sportifs en ligne habituel. Il faut bien avouer cependant qu’il a démarré cette journée de dimanche confortablement, avec une belle avance de sept coups.

Il est important de relever que c’est ici à ce jour du encore jamais-vu à ce stade de la compétition, surtout dans l’une des épreuves qui reste une des plus prestigieuses du circuit. Le vainqueur de l’US Open 2012 se montrera cependant fébrile lorsque son rival Tiger Woods reviendra à quatre longueurs, juste avant que l’ancien N.1 mondial ne craque. Cependant, fort de constater ici que Simpson a flirté avec la catastrophe jusqu’au bout. Que dire de ce redoutable trou N.17, qui verra alors sa balle faillir tomber dans l’eau. Une situation qu’il n’a ensuite pas pu éviter sur le trou suivant, bouclé sur un double-bogey. Il tiendra cependant bon et s’offrira malgré tout sa première victoire depuis octobre 2013 avec une dernière carte de 73 (+1) pour un total de 270 (-18).

Simpson, qui compte à 32 ans cinq titres PGA à son palmarès et qui se classe actuellement 42e mondial, déclarera alors : « J’ai l’impression que c’est ma première victoire. Quand on gagne un titre du Grand Chelem et plusieurs tournois et qu’après, il y a une période de quatre ans sans succès, cela semble long, mais en même temps, je n’ai jamais douté. Il y a eu des moments difficiles, notamment depuis la mort de mon père en novembre 2017, je n’ai pas arrêté de penser à lui toute la journée ».
Simpson devancera alors de quatre coups un groupe de trois joueurs composé du Sud-Africain Charl Schwartzel et des Américains Xander Schauffele et Jimmy Walker ; alors que Woods de son côté terminera à la 11e place, à sept coups du vainqueur du jour. Il faut bien avouer que le joueur aux 14 titres du Grand Chelem a montré qu’il n’était plus vraiment très loin des meilleurs du moment, malgré ses 4 opérations du dos qu’il a subi entre 2014 et 2017.

Tiger Woods au Players Championship

Samedi, du haut de ses 42 ans, il ralliera alors le club-house avec une carte de 65 (-7), qui signe en fait ici sa plus basse depuis août 2015. Il poursuivra ensuite sur sa lancée dimanche 13 mai. Là, il bouclera alors les 12 premiers trous avec six birdies pour pointer à la 2e place, à quatre coups de Simpson. Mais le vent tournera pour le joueur qui perdra ensuite du terrain en fin de parcours avec un bogey et un double bogey.

Ce qui n’empêchera par ce joueur aux 14 titres du Grand Chelem de se féliciter sur sa performance du jour : « Je n’ai pas très bien joué lors des deux premières journées, mais je suis satisfait de mon week-end, j’ai réussi à enchaîner les coups et trouver mon rythme. Je savais que ce n’était qu’une question de temps pour que cela se produise ».

Le golf se dote d’un nouveau roi

À l’issue de ce Players Championship, le golf vient de se voir débarquer un nouveau roi. Il s’agit donc de Justin Thomas, qui va déloger officiellement aujourd’hui, lundi 14 mai 2018, son compatriote Dustin Johnson de la première place mondiale qu’il occupait depuis février 2017. En effet, ce dernier va tout simplement s’asseoir sur le trône royal et prendre les commandes, ce lundi, du classement mondial de golf grâce à sa 11e place dans le Players Championship de dimanche à Ponte Vedra Beach en Floride.

Un golfeur dont nous vous conseillons de surveiller les cotes sur Winamax ou encore sur Bwin puisqu’à tout juste 25 ans, Thomas va déloger de la première place mondiale son compatriote Dustin Johnson. Une place de N.1 mondial que ce dernier gardait bien au chaud depuis 64 semaines, depuis sa prise de pouvoir en février 2017. Ce qui signifie que Thomas est à présent le 21e N.1 mondial depuis l’instauration du classement en 1986, alors qu’il a remporté son 8e titre sur le circuit professionnel nord-américain de golf (PGA) en février lors du Honda Classic. Un titre qu’il mérite amplement lorsque l’on suit son parcours et ses performances, le voyant exploser par exemple au plus haut-niveau en 2017, alors qu’il avait remporté cinq titres, dont son premier sacre dans un tournoi du Grand Chelem lors du Championnat PGA.

Thomas était l’un des quatre rares joueurs qui pouvaient détrôner Johnson ce week-end. Franchissant de justesse le cut vendredi soir, il revient de loin, mais reste objectif et plus combatif que jamais pour l’avenir. Pour preuve son dernier communiqué dans lequel il déclare : « Devenir N.1 mondial est quelque chose de grand, mais le plus important à mes yeux est de le rester ».

Jusqu'à 50€ Offerts en Cash

Profitez de l'Offre !